Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Dacia Logan et Sandero

Après 8 ans de carrière, le tandem Logan/Sandero a été revu de fond en comble ; objectif : corriger ses principaux défauts en matière de confort, d'équipement et de présentation.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

On ne change pas une équipe qui gagne. C'est exactement la formule que Dacia a appliquée aux Logan et Sandero. Ces deux modèles continuent d'évoluer sur la plateforme M0 (Clio II et Modus), mais il s'agit cette fois de la version récemment inaugurée par les Lodgy et Dokker. Fini les formes hypercarrées et angulaires; désormais, les lignes plus rondes et élégantes prédominent. À l'intérieur, c'est aussi la révolution culturelle: inédite, la planche de bord n'a plus rien de low cost dans sa présentation, d'autant moins que la qualité des matériaux est en net progrès. Les sièges, en revanche, n'évoluent pas. Et c'est un peu dommage.

Sur la route, ces nouvelles Logan et Sandero sont littéralement transfigurées. L'insonorisation est devenue tout à fait correcte, surtout avec le petit TCe 90, tandis que l'habitacle est celui d'une vraie polyvalente moderne. Le comportement des deux modèles ne souffre plus aucune critique. Plutôt précises, les Logan et Sandero se mènent facilement à tous les rythmes grâce à un amortissement sans faille qui préserve aussi les passagers.

Où est le loup ? C'est ce qu'on est tenté de se demander en découvrant les nouvelles Logan et Sandero qui, bien que toujours badgées Dacia, ne dégagent plus rien de bon marché. Bien sûr, leur conception privilégie toujours la simplicité, mais elles ont intelligemment évolué avec leur temps et elles ne privent plus leurs utilisateurs d'équipements essentiels (régulateur de vitesse, navigation, ESP, airbags latéraux) ou d'une finition digne de ce nom. Finalement, tout porte à croire que Dacia est en passe de ressusciter la R4 d'une certaine manière en abandonnant son statut low cost au profi t d'un titre de constructeur de voitures populaires. Tout cela justifie certainement l'augmentation des tarifs de 500 euros.

Dans cet article : Dacia, Dacia Sandero , Dacia Logan

Les concurrentes