Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Alfa Giulietta 2.0 JTDM 150

Après 4 ans de carrière, l’Alfa Giulietta bénéficie d’une légère cure de jouvence avec, entre autres, l’introduction d’une variante modernisée du 2.0 JTDM portée à 150 ch. Une greffe qui devrait permettre au modèle de rester compétitif.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Dire que la Giulietta est un modèle capital pour Alfa Romeo c’est énoncer une litote. Aux côtés de la MiTo très légèrement restylée voici peu (voir notre n°1568), elle est le seul modèle de masse de la marque, la 4C se chargeant de l’exclusivité. Avec une gamme ne comptant que deux modèles censés faire du volume, on imagine parfaitement que les têtes pensantes d’Alfa Romeo ont préféré ne pas prendre trop de risques. Comme sa petite sœur (mais contrairement à sa devancière la 147 qui, à mi-carrière, avait bénéficié d’importantes évolutions esthétiques), la Giulietta se contente donc de légères retouches: une calandre à peine modifiée, des antibrouillards cerclés de chrome et une palette élargie de teintes de carrosserie et de jantes. Ou comment se repoudrer le nez de manière minimaliste.

Dire que la Giulietta est un modèle capital pour Alfa Romeo c’est énoncer une litote. Aux côtés de la MiTo très légèrement restylée voici peu (voir notre n°1568), elle est le seul modèle de masse de la marque, la 4C se chargeant de l’exclusivité. Avec une gamme ne comptant que deux modèles censés faire du volume, on imagine parfaitement que les têtes pensantes d’Alfa Romeo ont préféré ne pas prendre trop de risques. Comme sa petite sœur (mais contrairement à sa devancière la 147 qui, à mi-carrière, avait bénéficié d’importantes évolutions esthétiques), la Giulietta se contente donc de légères retouches: une calandre à peine modifiée, des antibrouillards cerclés de chrome et une palette élargie de teintes de carrosserie et de jantes. Ou comment se repoudrer le nez de manière minimaliste.

Dans cet article : Alfa Romeo, Alfa Romeo Giulietta

Les concurrentes