Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Abarth 500C

La nouveauté la plus importante de l'Abarth 500C n'est pas son toit souple ou sa puissance légèrement en hausse, mais sa boîte de vitesses robotisée MTA à palettes de commande au volant.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Abstraction faite de son toit souple coulissant, la variante semi-cabrio diffère peu de l'Abarth 500, apparue l'an dernier. Sous le capot, la puissance du moteur 1.4 T-Jet est passée de 135 à 140 ch et son couple maxi inchangé (206 Nm) est désormais obtenu à 2000 et non plus 3000 tr/min. Ce qui autorise l'Abarth 500C à revendiquer une vitesse de pointe identique à celle de sa soeur fermée : 205 km/h. Le 0 à 100 km/h est un tout petit peu moins bon : avec un temps de 8,1 s. Les sensations de conduite sont analogues à celles éprouvées au volant de l'Abarth 500 normale sauf que, grâce au toit ouvrant, on peut encore mieux jouir de la sonorité du moteur, définitivement sympathique...

2.500 euros de supplément, ce n'est pas excessif pour un toit «targa» à commande électrique et une boîte de vitesses robotisée à 5 rapports, auxquels il faut encore ajouter quelques équipements comme les phares bixénon et les capteurs de recul. Reste que 21.500 euros, c'est une somme pour ce qui n'est qu'une Fiat 500C gonflée dont cette version Abarth conserve la position de conduite trop haute et pas du tout sportive. Dommage car les «sensations kart» sont bien là... 

Dans cet article : Abarth, Abarth 500

Les concurrentes