Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Industrie et économie / Stellantis pourrait fermer partiellement l’une de ses usines italiennes

Stellantis pourrait fermer une ligne de production d'une usine Jeep-Fiat en Italie qui fabrique les Compass, Renegade et 500X, pour pallier la surcapacité de production.

Sommaire :

Fidèle à sa philosophie de rationalisation qui a démontré son efficacité avec PSA, Carlos Tavares – nouveau CEO de Stellantis – pourrait décréter la fermeture de l’une des deux lignes de production de son usine de Melfi (sud de l’Italie) actuellement en charge de la fabrication des Jeep Compass et Renegade et de la Fiat 500X. Bien qu’étant l’usine du groupe la plus efficace en Italie, limiter la surproduction est impératif sachant qu’il s’agit du site le plus onéreux du groupe dans le pays.

5 milliards €

Stellantis s’est fixé un objectif de 5 milliards € d’économies par an. La chasse au gaspi est donc ouverte et l’une des premières victimes de cette rationalisation pourrait donc être l’usine de Melfi qui, selon le syndicat FIM CISL (source Automotive News), fermerait l’une de ses deux lignes de production.

Aucune confirmation de la mise en œuvre d’un tel plan n’a encore été officialisée, mais l’inquiétude est vive pour Ferdinando Uliano, responsable du syndicat cité plus avant, qui a déclaré : « Une fois que vous avez réduit la capacité de production sur un site, il est très difficile de la regagner. »

Actuellement, la production en Italie coûte jusqu’à 4 fois plus cher que dans les autres usines du groupe situées en France et en Espagne selon Carlos Tavares. Or l’Italie compte actuellement plusieurs usines transalpines, dont celles de Melfi et le Mirafiori de Turin qui disposent de 2 lignes de production, là où les autres n’en comptent qu’une seule.

S’étant engagé à ne pas supprimer d’emplois ni à fermer d’usines après la fusion de PSA et FCA sous l’entité Stellantis, M. Tavares veut privilégier le principe de « juste capacité ». Une politique déjà appliquée avec succès à Peugeot-Citroën-DS puis Opel/Vauxhall et qui a sauvé le groupe PSA d’une faillite annoncée dix ans plus tôt. Le premier principe consiste à ramener les usines produisant moins de 250.000 véhicules par an à une ligne de production au lieu de deux. Or, le site de Melfi est passée de 300.000 unités en 2018 à 249.000 en 2019 et même 215.000 en 2020, touchée de plein fouet par la pandémie de coronavirus.

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.