Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais moto / Indian Chief Dark Horse (2022) - un peu de BMW ?

Rédigé par Motorrijder Magazine le

La nouvelle Indian Chief se décline en trois versions : la Chief Dark Horse, la Chief Bobber Dark Horse et la Super Chief Limited. Le Moniteur Automobile l'a essayée.

Sommaire :

Concept

Chaque année, Indian sort un certain nombre de modèles nouveaux ou mis à jour. Pour le dernier trio de cruisers, le département marketing a tiré un nom légendaire de la poussière. La nouvelle Chief se décline en trois versions : la Chief Dark Horse, la Chief Bobber Dark Horse et la Super Chief Limited.

Si le nom du modèle Chief vous dit quelque chose, vous pensez à un cruiser imposant avec un garde-boue avant tout aussi gigantesque et une fière tête d'indien sur le dessus. Effacez cette image de votre esprit, car la nouvelle Indian Chief se positionne différemment. La Chief Dark Horse et la Chief Bobber Dark Horse sont de purs bobber/choppers, la Super Chief Limited, avec un pare-brise de la taille d'une porte de véranda, des sacoches latérales et des planchers en cuir, a également des capacités de tourisme. Le jour du test dans les Ardennes, nous avons surtout roulé avec la Chief Dark Horse.

Avant même d'avoir parcouru un mètre avec l'Indian Chief Dark Horse, vous êtes déjà impressionné à deux reprises. D'abord, parce que le designer Ola Stenegard (ex-BMW) a créé une moto fantastiquement cool et, ensuite, parce que la machine a été finie à la perfection. Bien que vous puissiez penser au départ que le tableau de bord est une simple horloge ronde, il s'agit en fait d'un écran tactile couleur qui affiche toutes les informations possibles (y compris les instructions de navigation) de manière claire et distincte. Les Chiefs sont équipées d'un système de démarrage sans clé et d'une connexion USB.

Indian Chief Dark Horse

Conduite

En selle, l'Indian Chief de 304 kg est beaucoup plus compacte et plus petite que prévu et dès que vous laissez les roues rouler, elle devient encore plus légère. Alors que les croiseurs sont invariablement associés aux termes "lourd" et "lent", ce n'est certainement pas le cas de la Chief. Non seulement cette Indian se sent plus compacte que prévu, mais le moteur Thunderstroke 116 ne boite pas non plus.

En mode de conduite Sport, le bicylindre en V de 1890 cm3 répond avec tant d'ardeur à chaque impulsion de la main droite que c'est un peu exagéré, surtout si vous êtes en mode cruising. Passez alors en mode Touring, mais cela n'a pas l'effet escompté. Le mode Touring souffre d'un retard dans la réponse de l'accélérateur, ce qui peut être utile lorsque l'on parcourt trois cents kilomètres en ligne droite sur une autoroute, mais dès que l'on veut rouler un peu plus vite, le retard sur une simple rotation de l'accélérateur devient rapidement irritant. Heureusement, il y a le mode Normal, qui est beaucoup plus neutre lorsque vous ouvrez et fermez l'accélérateur.

Un autre préjugé des cruisers/boomers est qu'ils ne sont à l'aise que dans la salle d'exposition. En général, ces machines ont un débattement si faible que la suspension doit être réglée très fermement pour éviter qu'elle ne glisse au premier dos d'âne. Ce n'est pas le cas de l'Indian Chief Dark Horse, car bien qu'elle ne dispose que de 75 mm de débattement de suspension, le confort est étonnant. Si vous remarquez trop tard un dos d'âne - parce que vous rouliez trop vite grâce au moteur Thunderstroke 116 et que vous n'avez pas pu ralentir suffisamment à cause des freins médiocres - vous ne serez certainement pas éjecté sur la lune par le rebond de la suspension arrière. La façon dont la suspension de la Chief filtre les petites et grandes bosses de la route est absolument étonnante.

Indian Chief Dark Horse

Verdict

Avec son guidon plus haut et ses roues à rayons de 16 pouces à l'avant et à l'arrière (le Chief Dark Horse a une roue avant de 19 pouces), le Chief Bobber Dark Horse est un peu plus "normal" que l'Indian Chief Dark Horse ; sinon, les deux sont identiques en termes de maniement, de finition et de moteur. Comme nous l'avons mentionné, le Super Chief Limited ajoute des capacités de tourisme à l'ensemble. Les trois nouvelles Indian sont vendues à un prix assez élevé, mais c'est un prix juste si l'on considère ce que vous obtenez en retour : une moto superbement finie avec beaucoup de charisme, un moteur puissant et une suspension fantastique.

Indian Chief Dark HorseSource : cet essai a été réalisé par notre partenaire Motorrijder-magazine.

 

Essais

Nos essais