Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Courses / La FIA lance une compétition de GT électriques

La FIA lance une compétition réservée aux GT électriques, qui vient s’ajouter au championnat de monoplaces électriques Formula E.

Sommaire :

La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) poursuit l’électrification de ses compétitions en lançant un championnat réservé à des voitures de Grand Tourisme (GT) électriques. Derrière cette nouvelle compétition se cache la volonté de corréler l’univers de la course automobile avec la réalité du marché des voitures de série qui adopte une électrification galopante. Mais un peloton de bolides silencieux parviendra-t-il à passionner les amateurs de sport auto ?

fia-electric-gt

FIA Electric GT : inspiration GT3

Pour concevoir cette compétition d’un nouveau genre, la FIA a pris pour mètre-étalon la catégorie reine en GT, le GT3, qui sévit aux quatre coins du monde et dont l’épreuve la plus prestigieuse est belge : les 24 Heures de Spa.

Pour résumer, une GT3 est une voiture de course dérivée d’un modèle homologué pour la route et émargeant au segment Grand Tourisme. On y retrouve des marques prestigieuses comme Aston Martin, Bentley, Ferrari, Lamborghini, McLaren ou Porsche, mais également des constructeurs premium voir généralistes, à l’instar d’Audi, BMW, Honda, Lexus, Mercedes ou Nissan.

fia-electric-gt-specifications

430 kW et 700 kW

Généralement ces bolides développent une puissance de 500 à 550 ch et pèsent entre 1200 et 1350 kg selon les modèles pour un rapport poids/puissance aux alentours de 2,5 kg/ch. Les GT électriques voulues par la FIA devraient offrir une puissance maximale supérieure de 430 kW (585 ch) pour compenser une masse comprise entre 1490 et 1530 kg. Elles seront donc plus lourdes que les GT3, afin de limiter l’utilisation de matériaux coûteux pour alléger les voitures. L’alimentation en électricité sera assurée par un pack de batteries fourni par le spécialiste Saft (filière de Total).

Saft a développé des cellules lithium-ion « format de poche » sur mesure pour cette compétition, autorisant une régénération de 700 kW ainsi qu’une capacité de recharge de 700 kW qui permettra de récupérer 60 % de la charge totale en quelques minutes lors d’un arrêt au stand à la mi-course. Bie entendu, le réseau de recharge sera adapté à une telle puissance et exploitera les éléments domestiques des circuits visités ou des composants « temporaires » lorsque les infrastructures ne seront pas adaptées.

fia-electric-gt

2 à 4 moteurs, 2 à 4 roues motrices

Sur le plan technique, les GT engagées pourront utiliser une unité de puissance composée de 2 ou 4 moteurs électriques, tandis que le choix sera également laissé entre une transmission à 2 ou 4 roues motrices, de sorte que chaque constructeur puisse exploiter une configuration conforme ç ce qu’il propose dans sa gamme routière. Bien entendu, l’intérêt d’utiliser des moteurs électriques tient à l’instantanéité de l’arrivée de la puissance et du couple… à condition de la maîtriser. Les FIA Electric GT profiteront donc d’un système de gestion dynamique du couple sur chaque roue motrice, indépendamment de la vitesse, de l’accélération, de l’angle de braquage pour maximiser l’efficacité et l’agilité de la voiture.

fia-electric-gt

FIA Electric GT : moins d’argent, 0 CO2

Pour la FIA, l’idée est de proposer une réglementation régissant des GT 100 % électriques dont les performances sur un tour se rapprocheront de celles d’une GT3, pour un coût inférieur en n’émettant pas le moindre gramme de CO2. Surtout, cette compétition devra servir de plateforme aux constructeurs pour développer des technologies applicables aux modèles de série tout en établissant de nouvelles normes en termes d’autonomie et de performances.

Toutefois, si la batterie devrait être standardisée, que la masse minimale reste élevée pour éviter l’abus de matériaux coûteux, etc., le fait de laisser aux constructeurs la liberté de choisir leur groupe motopropulseur et d’utiliser une électronique pointue laisse la porte ouverte aux dérives budgétaires. Il suffit de voir les budgets engagés en Formula E. En outre, la magie des courses de GT nait de la beauté des carrosseries et de la variété musicale des moteurs. Or, sur ce second point, les GT électriques opposeront un silence de cathédrale. Le public y trouvera-t-il son intérêt ? Que ce soit en bordure des circuits ou sur un écran, la compétition a besoin de spectateurs pour vivre...

Jean Todt, Président de la FIA : « Faire du sport automobile un laboratoire pour une mobilité durable fait partie de la vision de la FIA. L’annonce de cette nouvelle catégorie de voitures GT à propulsion électrique est une étape clé pour contribuer à atteindre cet objectif car elle ouvrira la voie à de nouvelles technologies de batteries et de charge rapide. Une illustration parfaite de notre approche “de la piste à la route. »

Leena Gade, Présidente de la Commission GT de la FIA : « Le marché des supercars électriques de route hautes performances est en plein essor, d’où la nécessité d’une plateforme permettant aux constructeurs de développer et de présenter leur technologie. L’élaboration de ce règlement technique a été un projet phare pour la Commission GT de la FIA au cours des dix-huit derniers mois. Nous avons eu des discussions régulières avec les constructeurs de GT par le biais de nos groupes de travail techniques et cette nouvelle catégorie suscite un vif intérêt. Elle enrichit également le portefeuille GT de la FIA, coexistant avec la catégorie GT3 qui restera pour l’instant le point de mire du marché des courses clients dans le monde entier. »

Xavier Mestelan Pinon, Directeur Technique de la FIA : “Le rôle de la propulsion électrique dans l’industrie automobile ne cesse de croître, et comme nous voulons que le sport automobile soit pertinent pour notre industrie, de plus en plus de compétitions vont dans ce sens. Les principaux défis techniques sont le développement des batteries, leur intégration dans les voitures et la technologie de charge rapide. Cet aspect est crucial pour les constructeurs qui souhaitent développer une technologie adaptée à la route plutôt que de s’appuyer sur des composants standard. Par ailleurs, pouvoir utiliser et adapter la plateforme GT3 contribue à la maîtrise des coûts.”

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.