Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Industrie et économie / Sergio Marchionne fait le point sur l’électrique

Le patron de Fiat-Chrysler met aussi les choses au point concernant la revente de l’équipementier Magneti Marelli, d’Alfa Romeo et de Maserati, ainsi que les rumeurs de rachat par Hyundai.

Sommaire :

C’est le grand déballage. Le moment de la mise au point… Sergio Marchionne, le patron de Fiat-Chrysler, a répondu à plusieurs questions concernant l’avenir de son groupe. Premier point : la revente de l’équipementier Magneti Marelli. Alors que l’on parlait d’une cession en décembre, Marchione a déclaré : « nous avons eu une première discussion la semaine dernière en conseil d'administration. Je crois que nous reporterons la vente à 2018. Cela fera partie du plan stratégique que nous lancerons l'année prochaine ».  

Alfa Romeo, Maserati et Hyundai ?

Concernant Alfa Romeo et Maserati, Marchione a démenti les rumeurs : il a assuré que ces deux marques ne sont pas à vendre. « Parler d’une cession d'Alfa Romeo et Maserati est prématuré. Les deux marques n'ont pas assez de substance pour mériter leur indépendance. Pour leur développement technique, elles ont encore besoin de FCA », a déclaré le big boss. Par ailleurs, Marchionne a démenti les rumeurs lancées en septembre par la presse sud-coréenne sur un possible intérêt de Hyundai pour le groupe FCA. Marchionne a assuré qu’il n’avait aucun contact avec le groupe coréen. 

Voiture électrique : « du masochisme ! »

Dernier point et pas des moindre : la voiture électrique. Marchionne a expliqué que son groupe travaillait sur toutes les formes d’électrification. « Mais nous ne pouvons ignorer des éléments importants », a-t-il précisé, rappelant que la Fiat 500 électrique lancée il y a 5 ans en Californie n’était pas rentable. Le groupe perdait 20.000 $ par voiture vendue. « Donc, lancer la voiture électrique à grande échelle serait un acte de masochisme », a-t-il affirmé. « Avant de penser que les véhicules électriques sont la solution, nous devons considérer tout le cycle de vie. Par ailleurs, quand l’électricité est produite à partir d'énergies fossiles, les émissions d'une automobile électrique sont équivalentes à celles d'un autre type de voitures. La voiture électrique est donc une arme à double tranchant », estime-t-il.  

Dans cet article : Fiat , Alfa Romeo , Maserati

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.