Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Lotus Exige S

Pendant à toit rigide de l'Elise et pistarde renommée, l'Exige S a muté. Plus longue et plus lourdement motorisée, cette nouvelle Lotus se veut à la fois plus civilisée mais pas moins affûtée... Pari osé !

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Avec son nez à peine restylé, la belle anglaise pourrait passer pour une simple évolution du modèle originel. En réalité, c'est un peu plus que cela. Si la technique n'a pas suffisamment évolué pour que l'on puisse parler d'un tout nouveau modèle, il faut en revanche reconnaître que les ingénieurs d'Hethel n'ont pas ménagé leurs efforts pour remanier l'Exige. En lieu et place du 1.8 Toyota, c'est désormais le 3.5 V6 (de même origine) qui officie, monté transversalement comme dans l'Evora et relié à la même boîte manuelle à 6 rapports. Pour bien marquer le coup, les ingénieurs ne se sont pas contentés d'emprunter le «simple» V6 atmosphérique : ils ont aussi embarqué le compresseur mécanique Harrop, faisant évoluer la puissance du 3.5 litres de 280 à 350 ch et son couple de 350 à 400 Nm.

Sur la route, l'Exige S d'aujourd'hui est naturellement plus à l'aise que son homologue d'hier, grâce notamment au V6 compressé, qui ne réclame pas sans cesse d'aller chasser la zone rouge pour obtenir des sensations, ou aux suspensions, toujours fermes à la base (on est toujours chez Lotus), mais nettement plus conciliantes que les «bouts de bois» dédiés à la piste de la précédente Exige. Pour l'anecdote, on relèvera aussi l'apparition des sièges chauffants pour adoucir les sorties hivernales. Sur la piste, en revanche, on perçoit clairement que cette nouvelle Lotus a du «background ». Le train avant hyperprécis, relié à un volant toujours non assisté mais encore plus direct, permet toujours de placer la voiture au millimètre.

Développée pour amener un peu de sang frais dans l'écurie Lotus, l'Exige S tient bien son rôle en offrant à la fois de l'efficacité sur piste, davantage de confort sur la route et un tempérament toujours 100% authentique et atypique. Reste qu'à plus de 67.000 €, la petite anglaise est de moins en moins donnée...

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1524 du 30 mai 2012.

Dans cet article : Lotus, Lotus Exige

NEWSLETTER

Les concurrentes