Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Mieux conduire

Voyager avec un animal de compagnie en voiture

Rédigé par Olivier Duquesne le 20.04.2019

Voyager avec un animal de compagnie en voiture #1
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #1
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #2
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #2
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #3
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #3
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #4
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #4
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #5
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #5
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #6
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #6
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #7
Voyager avec un animal de compagnie en voiture #7

Partir en week-end ou en vacances avec son animal de compagnie, en voiture, demande certaines précautions. Il faut aussi connaître les règles des pays visités pour le transport d’animaux de compagnie.

Accueillir un animal de compagnie dans sa voiture n’est pas sans risque. Si le chat ou le chien sont en liberté, ils pourraient gêner le conducteur et donc provoquer un accident. D’ailleurs, certains pays ont des règles à respecter en matière de transport d’animaux de compagnie. Ensuite, sauf nécessité impérieuse, inutile de partir pour un long trajet avec un animal qui n’a pas l’habitude du transport en voiture. N’oubliez pas qu’à l’étranger, l’animal doit généralement avoir son passeport européen (délivré par le vétérinaire), sa puce et son carnet de vaccination. Il faut aussi prévoir de l’eau, le doudou favori (ou un jouet) et des arrêts fréquents (15 minutes toutes les 2 heures). Et pour combattre la maladie du transport de l’animal, le vétérinaire peut proposer un médicament. Il est aussi conseillé de ne pas le nourrir durant les 4 heures précédant le départ.

Le code belge

Pour la loi belge, l’animal de compagnie est assimilé à un chargement. En vertu de l’article 8.3. du Code de la route : « Tout conducteur doit être en état de conduire, présenter les qualités physiques requises et posséder les connaissances et l'habileté nécessaires. Il doit être constamment en mesure d'effectuer toutes les manœuvres qui lui incombent et doit avoir constamment le contrôle du véhicule ou des animaux qu'il conduit ». L’animal de compagnie doit donc être installé de manière à ne pas gêner la conduite et à ne pas être un danger pour les occupants, sans quoi il y a un risque de sanction. De plus, il faut veiller à ne pas laisser sans surveillance un animal seul dans un véhicule stationné.

En cage ou attaché

Pour partir l’esprit tranquille, l’idéal est d’utiliser une cage de transport adaptée à la taille de l’animal. Cette cage peut être installée dans le coffre ou sur le sol entre les sièges (pas sur la banquette). C’est d’ailleurs la seule solution pour un chat. Pour un chien, en Belgique, la police ne devrait pas sanctionner le conducteur si le chien est installé tranquillement et confortablement sur la banquette, sans attache. Il peut également être placé sur la banquette en étant attaché avec une « ceinture pour chien » accroché au moins à 2 points du harnais (pas au collier). Toutefois, il est plus prudent de l’installer dans une caisse adaptée dans le coffre d’un break, d’un SUV ou d’un monospace à condition que l’espace du coffre soit séparé de l’habitacle par une grille ou une vitre de sécurité. Par ailleurs, si la fenêtre est entrouverte, elle doit l’être de telle sorte que le chien ne puisse pas y passer sa tête.

Vidéo explicative (en allemand, mais les images parlent d’elles-mêmes) :

À l’étranger

Il est important de se renseigner sur les documents nécessaires et la législation du transport d’animaux soit chez son vétérinaire, soit à l’office de tourisme du pays, soit à l’ambassade ou au consulat du pays. En général, les règles sont similaires à celles en Belgique, tout en étant parfois spécifiques au transport d’animaux. Voici un petit récapitulatif pour quelques pays voisins :

  • En France : le chien ne doit pas constituer un danger pour le conducteur. Le conducteur peut donc être sanctionné si le représentant des forces de l’ordre estime qu’il y a un risque pour les occupants du véhicule. Pour éviter l’amende, le chien doit donc être attaché sur la banquette arrière ou être installé dans un coffre aéré et séparé de l’habitacle avec une grille ou un filet.
  • Aux Pays-Bas : il n’y a pas de règle précise, mais la police peut invoquer l’article 5 du Code de la route précisant qu’il est interdit de constituer un danger pour les autres usagers. Il est donc recommandé d’attacher l’animal ou d’utiliser une cage de transport.
  • En Allemagne : en vertu du §22 du StVo, obligation d’attacher le chien soit sur la banquette arrière, soit dans le coffre. L’amende est de 30 €. Elle peut monter à 75 € en cas d’accident suite à un animal ayant gêné la conduite.
  • En Suisse : le chien ne peut être ni sur les genoux du conducteur ni même sur le siège du passager avant. Il est recommandé de le transporter soit attaché sur la banquette arrière, soit dans le coffre. De plus, l'ordonnance fédérale sur la protection des animaux du 1er septembre 2008 insiste sur le respect de la dignité des animaux. Dès lors, la cage ne peut pas être trop exigüe.
  • En Autriche : le chien doit être attaché ou sécurisé.
  • En Italie : l’article 169 du Code de la route italien est lié au transport d’animaux. Ils ne doivent pas constituer un danger de par leur nombre. Leur transport doit se faire uniquement dans une cage (de préférence fixée), dans un sac spécial et attaché, sur la banquette avec une ceinture de sécurité ou dans le coffre avec une séparation protégeant l’habitacle.
  • En Espagne : l’article 18.1 du code de la route précise que l’animal ne doit pas interférer la conduite. Il faut donc l’attacher ou le transporter dans une cage.
  • Au Royaume-Uni : l’article 58 du Code de la route indique que les animaux doivent être suffisamment retenus pour ne pas distraire le conducteur et pour ne pas blesser les passagers en cas de coup de frein brusque. En outre, laisser un chien seul dans un habitacle surchauffé est passible d’une peine de 6 mois de prison et de 20.000 £ d’amende (Animal Welfare Act 2006).

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.