Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Honda HR-V Sport : transgenre

Après la Civic et la Jazz, c’est le tour du HR-V d’avoir sa version sportive. Une demande de la clientèle partagée entre l’attrait du SUV et le goût de la sportivité. Association réussie?

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

SUV DAYS les 11 et 12 mai 2019

Venez découvrir gratuitement, en présence de nos journalistes, plus de 30 SUV

En savoir plus >>

Le concept

Aujourd’hui, tout le monde veut un SUV; chez Honda, le HR-V représente 32% des ventes. Oui, mais voilà, beaucoup de fidèles de la marque veulent aussi de la sportivité et le comportement qui l’accompagne. Après son restylage, le HR-V débarque donc en version sport, équipé du 1.5 VTEC turbo de la Civic riche de 182 ch à 5500 tr/min avec, au choix une boîte manuelle à 6 vitesses ou CVT, donc à transmission variable, équipée d’un logiciel de simulation de 7 rapports.

Ce qui change

Cette nouvelle version du HR-V s’accompagne d’une robe spécifique: calandre alvéolée noire, finition noir brillant pour la prise d’air avant, les jupes latérales et les moulures des passages de roues. Ajoutez-y des jantes 18”, une double sortie d’échappement et des feux à diodes à l’avant et à l’arrière avec effet assombrissant. Ces détails de style collent parfaitement au gris platinium métallisé réservé à la Sport.

Pour l’intérieur, par contre, il n’y a pas de choix, c’est tissu noir et cuir bordeaux, cuir que l’on retrouve sur la planche de bord, l’accoudoir ou encore les contre-portes. Qu’on aime ou pas, l’habitacle se rattrape par sa modularité et ses astuces. Derrière la console centrale ajourée, on retrouve deux ports UBS, un HDMI et une prise 12 V. Sur les côtés de cette console, des encoches pour accueillir et coincer les smartphones. Très pratique aussi, le système Magic Seat, qui permet de replier l’assise du siège arrière contre le dossier, de quoi charger des objets ayant jusqu’à 1,24 m de haut, ceux qui doivent rester droits; sinon, en rabattant la banquette, on libère une longueur de chargement de 2,45 m. Bien que compact, ce crossover accueille volontiers 4 adultes, dans un confort typé «sport», c’est-à-dire un peu ferme.

Comment ça roule

Nous essayons d’abord la version manuelle. Première, deuxième, troisième, le levier tombe pile sous la main et le débattement est très court. De son côté, le moteur fait son travail : vif, volontaire, il monte rapidement dans les tours et emmène la Honda sans s’essouffler. Rien à voir avec une Type-R, mais le dynamisme est indéniable. Evidemment, à ce rythme-là, la consommation grimpe un peu: nous sommes proches des 9 l/100 km sur les routes de montagne portugaises.

Et le châssis? Franchement pas mal. Belle rigidité, aidée par un amortissement spécifique (voir ci-dessous); la voiture enfile les courbes sans appréhension, le train avant suit la route avec juste un poil de sous-virage. La direction à démultiplication variable participe à l’agrément en évitant trop de déplacement des mains. L’ensemble est plutôt homogène et efficace.

L’exercice est évidemment plus compliqué pour la boîte CVT à variation continue. En utilisation quotidienne, elle ne présente aucune difficulté et s’avère très agréable, mais lorsqu’on commence à la solliciter sérieusement, elle ne peut réprimer un léger glissement qui empêche le moteur de délivrer toute sa puissance; glissement mesuré: elle s’en sort drôlement bien. Si c’est pour se la jouer «Max Verstappen», il y a toujours la position «S» et les palettes au volant avec la présélection de 7 vitesses fictives, et là, c’est très direct.

Notre verdict

Honda a mis beaucoup de technologie dans son petit SUV pour en faire une voiture dynamique crédible. Amortissement du châssis, suspension et direction adaptative et petit moteur costaud. Un modèle exclusif, tout équipé, avec notamment lecture des panneaux de signalisation et freinage d'urgence en ville. Au bout du compte, Tokyo nous propose une voiture polyvalente, capable de donner du plaisir.

Par Philippe Jacquemotte

  • Vivacité du petit 1.5 VTEC turbo
  • Comportement
  • Modularité et espaces de rangement
  • Commandes au volant peu intuitives
  • Consommation en conduite sportive
  • Habillage intérieur imposé

Dans cet article : Honda, Honda HR-V

Rédigé par le