Afin de rendre votre visite plus agréable, notre site utilise des cookies.

En ignorant ce message, vous acceptez l'utilisation de nos cookies. Vous pouvez aussi cliquez ici pour en savoir plus sur nos conditions de vie privée.

×

Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte à Mon Compte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
Inscrivez-vous gratuitement.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Je cherche :

Et/Ou

Et/Ou

Essais détaillés

Audi

Audi A1 - Essais détaillés

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais détaillés / Audi A1 1.6 TDI 105

Cette motorisation n'est plus commercialisée

Consommation mixte NC
Emission de CO2 103 g/km
0 à 100 km/h NC
1000m départ arrêté NC
Prix de revient au km 0,32 €

Cinq ans après le relatif échec commercial de l'A2, Audi remet le couvert avec l'A1, une compacte à la robe résolument techno, chargée de prendre le contre-pied de la «rétro attitude» chère à la Mini.

L'A1 est sans conteste l'une des meilleures représentantes de cette nouvelle génération de voitures que l'on pourrait appeler les «Ap- ple cars», c'est-à-dire des engins forma- tés comme des iPhone par des équipes de marketing dont la stratégie de séduction passe presque exclusivement par les qua- lités esthétiques, les possibilités de per- sonnalisation et les interfaces branchées. De ce point de vue, c'est sûr, l'A1 possè- de toutes les armes pour faire un tabac et s'opposer à la Mini. Avec trois avantages: un coffre utilisable, un confort nettement plus réussi et un agrément de conduite bien réel. Un argumentaire qui devrait mieux faire passer la pilule d'une habi- tabilité à l'arrière sacrifiée et d'un ensem- ble moteur/boîte moins convaincant que celui de l'anglo-germanique. Reste que, à l'instar de tous produits estampillés de la pomme, l'A1 met aussi solidement à contribution le porte-monnaie de ses pré- tendants. Mais pour connaître l'histoire de l'iPhone ou de la Mini, on sait que cet- te perspective pourtant largement défa- vorable n'est pas du genre à briser l'en- thousiasme des fanatiques.

  • Sobriété du TDI
  • Présentation alléchante
  • Châssis bien retravaillé, agrément
  • Bilan acoustique et vibratoire
  • Possibilité étendues de personnalisation
  • Possibilités d’équipement
  • TDI terne à bas régime
  • Boîte«4+1», reprises décevantes
  • 4 places seulement
  • Habitabilité arrière très limitée (garde au toit)
  • Détails de finition
  • Tarif exagére

En bref

  • 13.10 sur 20
    Tenue de route

    Identique à celui monté dans les autres modèles du groupe, le TDI 105 se signale par un confort acoustique et vibratoire de premier plan. Le 4 cylindres se montre par ailleurs souple, mais pas très vigoureux à bas régime. Et comme l’étagement de boîte a été choisi longuet pour favoriser l’économie, il faut régulièrement recourir au sélecteur pour relancer la machine. Plus directe, la direction offre un bel agrément. Elle est d’ailleurs plus linéaire dans sa réponse que celle d’une Mini.

  • 14.50 sur 20
    Sécurité

    Les freins suffisent à la tâche, mais sont loin d’être indestructibles lorsqu’on force un peu. Le comportement est agréable et efficace du fait d’un bon amortissement général, tandis que les évolutions à basse vitesse procurent déjà du plaisir grâce à la direction directe. L’équipement de sécurité est conforme à ce que l’on est en droit d’attendre, avec notamment un ESP monté de série.

  • 15.30 sur 20
    Confort

    Plus ferme que celle d’une Polo, la suspension reste plus tolérante que celle d’une Mini grâce à ses réponses plus progressives. L’insonorisation est très soignée; position de conduite et ergonomie sont celles des autres produits Audi. Si l’on est confortablement installé à l’avant, à l’arrière, on souffre des assises courtes de la banquette, mais surtout d’une habitabilité indigne d’une voiture de 4 m de long, en particulier pour la garde au toit. Comble des combles à ce prix: la clim’ est facturée en sus!

  • 13.10 sur 20
    Sens pratique

    L’A1 est plus pratique que la Mini parce qu’elle possède un plus grand coffre, mais aussi une banquette rabattable qui permet de porter le volume à 920 l. Si l’accès aux bagages est aisé, il n’en va pas de même pour celui à la banquette, qui souffre de la ligne basse de toit obligant à courber l’échine pour y accéder. La finition est irréprochable pour les parties visibles de l’habitacle, mais moins dans les recoins, où quelques plastiques durs et peu engageants visuellement sont indignes d’une Audi.

  • 13.10 sur 20
    Budget

    Le grand avantage du TDI, c’est sa sobriété. Qu’il soit malmené ou non, il consommera toujours peu, un résultat rendu en partie possible par le présence systématique du stop&start ainsi que d’une boîte à l’étagement long. On s’indignera en revanche des prix pratiqués par Audi, qui frôlent la démence, d’autant que l’équipement de série ou les aspects pratiques ne suivent pas. Pour beaucoup, l’achat d’une A1 impliquera donc un sérieux sacrifice financier.

Audi A1 1.6 TDI 105
13.82 sur 20
Conclusion / Audi A1 1.6 TDI 105

L’A1 est sans conteste l’une des meilleures représentantes de cette nouvelle génération de voitures que l’on pourrait appeler les «Apple cars», c’est-à-dire des engins formatés comme des iPhone par des équipes de marketing dont la stratégie de séduction passe presque exclusivement par les qualités esthétiques, les possibilités de personnalisation et les interfaces branchées. De ce point de vue, c’est sûr, l’A1 possède toutes les armes pour faire un tabac et s’opposer à la Mini. Avec trois avantages: un coffre utilisable, un confort nettement plus réussi et un agrément de conduite bien réel. Un argumentaire qui devrait mieux faire passer la pilule d’une habitabilité à l’arrière sacrifiée et d’un ensemble moteur/boîte moins convaincant que celui de l’anglo-germanique. Reste que, à l’instar de tous produits estampillés de la pomme, l’A1 met aussi solidement à contribution le porte-monnaie de ses prétendants. Mais pour connaître l’histoire de l’iPhone ou de la Mini, on sait que cette perspective pourtant largement défavorable n’est pas du genre à briser l’enthousiasme des fanatiques.

Téléchargez gratuitement l’essai détaillé complet