Chercher

Volvo V40 D2


Essai détaillé web

Première nouveauté depuis le rachat de la marque suédoise par le groupe chinois Geely, la V40 veut être le modèle le plus diffusé de ces 20 dernières années. Voyons voir, au volant de la Diesel de base D2, si cette «scandinoise» a gardé l'ADN d'une Volvo...

05-09-2012

Points positifs
Compacte de charme (ligne, concept jeune)
Excellent soutien des sièges
À l'avant-garde en sécurité (airbag pour piéton !)
Diesel frugal, bas en CO2 et bien insonorisé
Prix et équipement intéressants
Présentation de l'habitacle, coffre modulaire

Points négatifs
Diesel asthénique sous les 1800 tr/min
Tarages de suspension presque trop raides
Banquette arrière pour 2 plus que pour 3
Vitrage arrière limite claustrophobique
Boutons-menus multi-infos distrayants
Instruments à 3 thèmes gadget, distrayants

Sur le même sujet

Prix & options

Prix Volvo V40
Spécifications Volvo V40

Reviews & tests

Essais Volvo V40
Avis d'utilisateurs Volvo V40 (24)

Offres & marque

Annonces occasions Volvo V40 (28)
Tout sur Volvo V40
Tout sur Volvo
Actualité Volvo V40

Trouvez votre assurance avec notre partenaire
Trouvez votre financement avec notre partenaire

L'article présent sur cette page est un résumé, téléchargez l'article complet pour 2 euros (1er article = 2€, les suivants = 1.75€).

Essai complet: 10 pages  Ajouter au panier    Prévisualiser le PDF
Si l'on se réfère à la carrosserie et aux ouvrants, la V40 part d'une feuille blanche. Cette petite dernière de la gamme Volvo n'est pourtant pas 100% nouvelle dans la mesure où elle s'érige sur une plateforme existante, celle des C30, S40, V50 préalablement modifiée, mais à l'empattement inchangé (2,64 m). La volonté de Volvo est triple: faire de sa V40 une petite berline de standing tout à la fois capable d'émoustiller son conducteur, donc de séduire un public à la fois plus large et plus jeune que celui de ses devancières, mais aussi, par la même occasion, d'investir le segment des 5 portes compactes «premium», celui qui rassemble le chic du chic en matière de 5 portes, qui part de la VW Golf pour recruter plus haut en gamme l'Audi A3 Sportback, la BMW Série 1 ou la Mercedes Classe A fraîchement émoulue, en passant par des outsiders tels que l'Alfa Giulietta ou, histoire de mettre à mal les valeurs sûres, les très ambitieuses coréennes (les Hyundai i30 et Kia Cee'd qui, en exécution haute ne coûtent pas plus cher que notre V40 en version de base).

La mécanique : 133/160

Le Diesel de base était déjà connu de la famille C30/S40/ V50 équipé du stop&start. Ce 1600 équipe des modèles plus grands. Il vient sous le capot de la V40 mieux insonorisé avec des puissance (115 ch) et couple (270 Nm) inchangés. Son rapport de transmission a par contre été allongé de manière à ramener sa consommation réelle sous les 6 l/100 et l'émission de CO2 à 94 g/km. Son asthénie en dessous de 1800 tr/min semble du coup plus marquée.

La tenue de route : 124/160

La V40 s'érige sur la plateforme modifiée des C30, S40 et V50, dont l'empattement est par ailleurs demeuré inchangé à 2,64 m. Pour ceux qui s'en souviennent, c'était déjà la base de la Ford Focus II. Par rapport au coupé C30, la suspension de la V40 a été raffermie de 20%. La direction électrique est aussi un héritage de Ford. Assurément, Volvo s'est inspiré du savoir-faire du géant euroaméricain pour réaliser une hatchback «premium» intéressante à conduire.

La sécurité : 171/200

Chaque nouvelle Volvo est prétexte à lancer une première en matière de sécurité. Le XC60 avait inauguré le City Safety (anticollision urbain) et les S60/V60 le Pedestrian Detection. La V40 étrenne de série le premier airbag de capot susceptible de limiter les blessures causées à un piéton. Côté conducteur, l'airbag de genoux répond présent. Les aides actives à la conduite foisonnent, qu'il s'agisse des fonctions étendues du contrôle de stabilité (DSTC) ou d'alertes optionnelles (BLIS...).

Le confort : 155/200

L'entrée en gamme, chez Volvo plus qu'ailleurs, donne directement droit à des sièges de très bonne facture. Ceux de la V40 n'ont rien à envier à ceux de la V60. Pour ce plus petit modèle, toutefois, le constructeur a cru devoir raffermir le châssis plus que de coutume, et ce dès les réglages de base, histoire de satisfaire les conducteurs jeunes au risque de malmener les clients traditionnels, plus âgés et à cheval sur le confort ouateux d'une suspension.

Le sens pratique : 116/160

Même si la V40 est équipée de 5 ceintures, elle n'offre pas de vraie 5e place. N'est-ce pas le cas de la majorité des compactes stylées ? Sa silhouette basse n'interdit pas à 4 grands adultes d'y prendre place. Dépourvu de roue de secours, le coffre est celui d'une hatchback et non d'un break. Il peut se doter d'un plancher modulable relevable très pratique. Vendu 65 euros, ce panneau est indispensable pour qui veut une aire de chargement plane en rabattant les dossiers arrière sur l'assise fixe.

Le budget : 89/120

Volvo mise beaucoup sur la V40 pour investir mieux que par le passé le segment Golf & Cie. Avant, il fallait choisir entre la berline 4 portes S40 ou le break V50, c'est-à-dire rester hors du coeur de la catégorie constitué par les berlines 5 portes. La nouvelle Volvo 5 portes compacte associe l'élégance d'une Alfa Romeo Giulietta au sérieux d'une Audi A3 Sportback; tout ça à des prix concurrentiels, voire encore mieux si l'on considère les options équipementières.

Conclusion : 788/1000

La V40 D2 réunit les qualités des 5 portes compactes chic les plus convoitées: le style, la présentation et un agrément de conduite certain pour qui aime les châssis fermes. Elle reste certes volontairement un peu en retrait en performance pure; mais a - de série! - un nouvel argument sécuritaire exclusif: l'airbag de capot pour piéton... En ça, elle demeure plus que jamais une vraie Volvo, proposée à un prix de base moins renversant que celui des prétentieuses Audi A3 Sportback 1.6 TDI, BMW 116d et Mercedes A 180 CDI BlueEFFICIENCY qui, elles, ne vont pas aussi loin dans le respect des usagers faibles. La Volvo V40 D2 confirme superbement, sur toute la ligne, qu'elle est mieux dans l'air du temps que ses rivales. Une hyperactive bardée d'un summum de retenue.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1531 du 5 septembre 2012.


Partager sur les réseaux sociaux


Commentaires
 




Nos partenaires


Nos bonnes adresses


Les plus lus Volvo V40

Premier essai web:
Volvo V40

Essai comparatif:
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDM, BMW 116d EDE, Citroën DS4 1.6 HDi 112, Mercedes A 180 CDI et Volvo V40 D2

Premier essai web:
Volvo V40 Cross Country

Nouveauté:
Volvo V40 R Design

Nouveauté:
Volvo V40 Cross Country

Telex:
Résultats EuroNCAP

Telex:
Production de la Volvo V40 Cross Country à Gand

Prototype:
La Volvo qui se gare toute seule




Cloud Tag

thommen compteur ford genk mythique dorssers série limitée nissan nv200 essesse cyc egt sut citroen tourneo custom sp10 camaro k9 jour mercedes classe g rouge futuriste

Annonce auto gratuite

Vous voulez vendre votre voiture? Postez une annonce gratuitement sur le Moniteur Automobile
Placer une annonce


Votre Ice Watch gratuite !


Nos essais détaillés pour 2€ !


www.moniteurautomobile.be
  • fait partie du groupe Produpress
  • Editeur depuis 1950
Groupe Produpress : Pôle Auto : Pôle Immo : Régie publicitaire :