Chercher

Fiat Doblo 1.6 MultiJet


Essai détaillé web

En plus de son job d'utilitaire, le nouveau Doblo joue les familiales dans la gamme Fiat. Avec son 1.6 Multijet et son nouveau châssis, c'est même un rôle qu'il ne prend plus du tout à la légère.

30-03-2010

Points positifs
Habitabilité et fonctionnalité de l'habitacle.
Volume de coffre très appréciable.
Comportement et confort en net progrès.
Souplesse et insonorisation du 1.6 Multijet.
Dotation sécuritaire généreuse.
Version 7 places disponible

Points négatifs
Encombrement et poids en hausse.
Insonorisation au vent perfectible.
Commande de boîte rétive (surtout à froid).
Hayon lourd et très encombrant.
Encore quelques lacunes d'équipement.
1.6 Multijet indisponible en finition de base

Sur le même sujet

Prix & options

Prix Fiat Doblo
Spécifications Fiat Doblo

Reviews & tests

Avis d'utilisateurs Fiat Doblo (31)

Offres & marque

Annonces occasions Fiat Doblo (23)
Tout sur Fiat Doblo
Tout sur Fiat

Trouvez votre assurance avec notre partenaire
Trouvez votre financement avec notre partenaire

  Essais disponibles (1 essai = 2 €, les suivants = 1.75€)
L'arrivée du «petit» Qubo (toujours nommé Fiorino dans sa version utilitaire) dans la gamme et la mise à la retraite du Multipla ont incité Fiat à revoir la taille du Doblo à la hausse. Avec ses 4,39 m d'encombrement, le dernier-né est 13,5 cm plus long que celui qu'il remplace et 11,2 cm plus large (1,83 m hors rétroviseurs). D'une génération à l'autre, le modèle a également pris 2,5 cm de hauteur et ses nouvelles cotes le replacent au coude à coude avec les derniers Citroën Berlingo, Peugeot Partner ou Renault Kangoo. Techniquement, le Doblo repose sur une nouvelle plate-forme et accroît son empattement de 17 cm. A l'avant, le guidage et la suspension des roues sont toujours assurés par des éléments de type McPherson. En revanche, l'essieu de torsion arrière cède avantageusement sa place à un nouveau système indépendant (baptisé Bi-Link) à deux bras par roue. Quatre moteurs sont disponibles au lancement.

Conduite : 133/200

Récemment apparu, le 1.6 Multijet se présente ici dans sa version 105 ch (et 290 Nm). Pour plus de propreté, il s'adjoint d'office les services d'un filtre à particules et d'un stop&start. Sous le capot du Doblo, il brille surtout par sa souplesse et sa discrétion. Il est accouplé d'office à une boîte manuelle à 6 rapports très effi- cace pour les reprises, mais dont la commande se montre trop souvent rétive. L'assistance exclusivement hydraulique fait que l'agrément de la direction est irréprochable.

Sécurité : 148/200

Avec son ESP et ses 2 paires d'airbags (frontaux et latéraux) de série, le Doblo est plutôt bien nanti. Seuls manquent les airbags rideaux, pourtant disponibles chez la concurrence... Le remplacement de l'essieu de torsion arrière par un système indépendant à deux bras par roue a fait considérablement évoluer le comportement du Doblo. Il se montre plus fidèle aux injonctions et soigne désormais ses trajectoires. Rien à redire sur les freins (surdimensionnés) de notre Doblo 7 places.

Confort : 151/200

L'espace est le premier point de confort du Doblo. On n'en manque nulle part et on a aussi droit à des sièges moelleux et bien dessinés (davantage à l'avant qu'à l'arrière). Le confort de suspension a solidement progressé et n'a désormais plus grand-chose à envier à celui des berlines familiales. Si l'insonorisation de la mécanique est aussi très réussie, celle au vent reste perfectible. Pour le reste, l'ergonomie est soignée et la climatisation (manuelle) est de série dès l'exécution Emotion.

Fonctionnalité : 144/200

Avec un coffre de 790 l, on a largement de quoi voir venir. Mais gare au hayon particulièrement encombrant et peu pratique à manipuler. L'accès aux places arrière se fait par des portes coulissantes, certes pratiques en ville pour leur faible encombrement, mais souvent délicates à manier pour des enfants. Les nombreux espaces de rangement disséminés dans l'habitacle permettent d'y loger à peu près tout. La qualité perçue du mobilier a bien progressé grâce à l'emploi de plastiques moussés.

Budget : 135/200

À 7,8 l/100 en moyenne, le Doblo 1.6 Multijet se place dans la moyenne de la catégorie. Entre les mini/maxi de 7,0 et 9,5 l/100, la marge d'évolution est grande et dépendra surtout du mode d'utilisation. À 19.690 euros en Dynamic, le Doblo 1.6 Multijet est déjà bien équipé. Pour 1.240 euros de plus, l'Emotion, encore plus généreusement doté, n'est sans doute pas non plus une mauvaise affaire. Enfin, les frais d'entretien sont limités, puisque le 1.6 Multijet ne doit y passer que tous les 35.000 km.

Conclusion : 711/1000

Le nouveau Fiat Doblo a plutôt bien mûri. Pas désagréable à l'oeil et encore plus généreux en habitabilité pour ses passagers - mais aussi solidement plus encombrant -, il a considérablement progressé en confort et en comportement. Avec le 1.6 Multijet, il se profile comme une familiale à tout faire, polyvalente et plaisante au quotidien. On applaudit le travail et on dit Bravo... Ah non, ça, c'est l'autre!

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1467 du 17 mars 2010.


Partager sur les réseaux sociaux


Commentaires
 




Nos partenaires


Nos bonnes adresses





Cloud Tag

fcv-r countryman blocage fiat 500l bug 24h c1 retouche plasticine may programme trépardoux xfr sonic first g-power budget unavenirquiroule.be radical rxc ski

Annonce auto gratuite

Vous voulez vendre votre voiture? Postez une annonce gratuitement sur le Moniteur Automobile
Placer une annonce


24 Hours of Zolder


Nos essais détaillés pour 2€ !


www.moniteurautomobile.be
  • fait partie du groupe Produpress
  • Editeur depuis 1950
Groupe Produpress : Pôle Auto : Pôle Immo : Régie publicitaire :