Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir
Notice: Undefined offset: 1 in /var/storage/vwww/v6.moniteurautomobile.be/www/requires/req_widget_settings_filterinside.php on line 593

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Mazda MX-30 : avantages et inconvénients

Notre rédacteur Steven Appelmans, il apprécie la philosophie de Mazda. Du moins, pour sa gamme conventionnelle. Par extension, cela peut-il également s'appliquer au MX-30 entièrement électrique ?

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Quiconque fait les choses différemment des autres aura toujours ma préférence. D'où mon intérêt pour Mazda. Depuis sa création, le constructeur japonais a toujours été quelque peu à contre-courant. En restant longtemps fidèle au moteur rotatif, aux portes suicides de la RX-8, au principe de combustion des moteurs Skyactiv-X, on pourrait même l'imaginer être un peu réticent à l'égard de la propulsion électrique.

Le fait que Mazda doive maintenant suivre le courant a principalement à voir avec les conséquences (financières) de ne pas respecter les restrictions en matière de CO2 imposées par l'Europe. Ce qui ne veut pas dire qu'ils marchent simplement dans la même direction à Hiroshima. Oh non.

Après tout, le MX-30, que j'ai pu tester pendant une longue semaine, emprunte une voie légèrement différente, avec sa petite batterie comme principale singularité. Mazda a "seulement" mis 35 kWh de batteries au lithium-ion dans son véhicule électrique avec la motivation que cela empêcherait l'obésité, laissant ainsi intactes les capacités dynamiques du châssis du CX-30 (sur lequel le MX-30 repose également) et que cela permettrait également des économies substantielles.

Chouette

Test Mazda MX-30 Electric - Le Moniteur Automobile (Klaas Janssens)

Je dois rendre hommage à Mazda, il y a très peu de VE - surtout dans le segment du milieu de gamme - qui soient aussi divertissants et confortables que ce MX-30. En combinaison avec cette très bonne puissance électrique communicative, ce SUV peut être conduit de manière assez sportive.

En ce sens, je ne peux guère être en désaccord avec les Japonais : la limitation du bloc de batteries a en effet permis de maîtriser le poids total, tandis que le centre de gravité - en raison du placement des cellules sous les sièges - a suffisamment baissé le centre de gravité pour conserver l'intransigeance associée aux VE.

J'ai également apprécié les portes arrière à ouverture inversée, car non seulement elles avaient l'air cool, mais elles facilitaient aussi l'embarquement de ma progéniture. À l'intérieur, le pouce se lève à nouveau pour les pratiques compartiments de rangement qui étaient éparpillés ici et là, la finition plus que solide et les choix de matériaux écologiques qui ont inspiré Mazda. Comme le liège de la console centrale, par exemple. Un message respectueux de l'environnement sans avoir l'air bon marché, prouvant que c'est évidemment possible aussi.

Dommage

Test Mazda MX-30 Electric - Le Moniteur Automobile (Klaas Janssens)

Toute médaille a son revers. Pour le concept d'ouverture opposée des portes, c'est la sortie du véhicule. Si vous vous tenez à côté d'un mur ou d'une autre voiture, la configuration des portes séparées nécessite un peu de réflexion et de glissement pour faire sortir tous les occupants et pouvoir ensuite refermer les portes.

J'ai aussi trouvé que le MX-30 manque d'espace, surtout à l'arrière. Même mon fils de 6 ans m'a demandé si je pouvais pousser mon 1m80 un peu en avant parce que ses pieds n'étaient pas très à l'aise. Comment faire avec des adultes sur le siège arrière ? Dire que les commandes électriques supplémentaires à l'arrière du siège du conducteur sont là pour une raison.

Concernant le coffre, il y avait moins de raisons de se plaindre, même si les 366 l ne suffisent pas pour cataloguer le MX-30 comme une voiture familiale à part entière. Alors que Mazda en veut au moins 33.490 €.

Ce qui m'amène au plus grand défaut : avec 35 kWh, ce MX-30 atteint théoriquement 200 km. Mais en pratique, il n'y a que 170 km d'autonomie réelle. 150 même si le programme comporte de nombreux kilomètres d'autoroute. En 2020, ce n'est tout simplement pas suffisant. Une Honda e, une Smart Forfour EQ ou une Mini SE s'en tireront à la limite - en pures citadines - mais nous attendons vraiment plus d'un SUV de classe moyenne.

Après tout, il y a suffisamment de concurrents pour le prouver. Soit dit en passant, à Hiroshima, ils doivent aussi être du même avis ; sinon, pourquoi fourniraient-ils bientôt un petit moteur rotatif comme prolongateur d'autonomie ?

Le fait que seulement 140 ch soient disponibles en échange de cette autonomie limitée, ce qui signifie que le 0 à 100 km/h nécessite de 10 s, est également limite pour moi. En tout cas, parce que Mazda aplanit cette explosion de couple féroce que les voitures électriques offrent normalement. Délibérément, pour que l'accélération ressemble davantage à celle d'une voiture diesel et pour ne pas trop effrayer les conducteurs de VE au démarrage.

Une optique dans laquelle l'absence d'une commande à une pédale s'inscrira probablement aussi. Le freinage peut être régénératif, mais chaque fois que le moteur est redémarré, il faut sélectionner la fonction par les palettes situées derrière le volant, alors que même dans ce cas, la régénération n'est pas suffisante pour que le MX-30 puisse être arrêté de manière adéquate.

Mazda va même plus loin dans sa « conventionnalisation » en ajoutant un bruit de moteur. Un bourdonnement étrange qui est omniprésent et ne peut être éteint. Alors que l'un des charmes de la voiture électrique est l'absence de tout bruit de moteur.

La chaîne de décisions étranges n'est d'ailleurs pas encore terminée. Pour l’info-divertissement, le MX-30 fait simplement appel au système présent sur les autres modèles. En soi, rien à redire, tout ce dont vous avez besoin est là. Sauf peut-être un écran tactile, ce qui rend les choses un peu plus difficiles pour les utilisateurs d'Apple Car Play et d'Android Auto en particulier, car ils doivent maintenant contrôler le fonctionnement de l'application basée sur le smartphone via la molette du tunnel central.

Aujourd'hui, Mazda fournit un tel écran tactile pour son nouveau module d'air conditionné. Pour votre réglage de température, c'est bon, un tel contrôle numérique. Mais il y a également une alternative : juste à côté de l'écran (et donc des flèches binaires pour régler la température plus ou moins) se trouve un bouton de commande à l'ancienne avec lequel vous pouvez faire exactement la même chose ! Comprenne qui pourra.

Et donc

Je pense que je n'adhère pas cette fois-ci, parce que - à mon avis - Mazda n'est tout simplement pas allé assez loin dans le développement du MX-30. Le résultat est donc trop "conforme", trop conservateur et trop peu original. Les Japonais ont ensuite essayé de le dissimuler par des artifices esthétiques et - cela ne fait aucun doute - une manipulation divertissante.

Bien que ces ajouts n'enlèvent rien à la conclusion que le MX-30, en tant que véhicule électrique, est tout simplement insuffisant. Tant en termes de puissance, d'expérience et d'autonomie de conduite. Peut-être que cette idée de moteur rotatif n'est pas une si mauvaise idée. Du moins, dans le rôle de moteur principal, et non comme prolongateur d'autonomie.

Dans cet article : Mazda, Mazda MX-30

Journaliste AutoGids/AutoWereld

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI