Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Renault Clio TCe 100 X-Tronic: avantages et inconvénients

Conduire une voiture équipée d’une boîte automatique à variation continue (CVT) est généralement une expérience assez pénible. Notre rédacteur en chef Xavier Daffe a voulu voir si la nouvelle Clio X-Tronic pouvait faire exception à la règle.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Pour être honnête, je déteste généralement ces boîtes à variation continue, appelées CVT. Qu’elles soient (ou furent) montées sur des Audi (Multitronic), Subaru ou toute autre marque adepte de cette technologie, l’effet «moulin à café» est toujours le même: quand vous pressez l’accélérateur un poil trop brutalement, le moteur s’emballe et rien ne se passe au niveau de l’accélération avant un certain temps, laissant l’impression que le moteur est relié à la transmission par un élastique. Franchement, l’intérêt me dépasse, le faible agrément de conduite n’étant même pas compensé par une consommation raisonnable. Bref, vous l’aurez compris, jusqu’ici je fuyais autant que possible ces maudites boîtes.

Chouette

Blog / Renault Clio X-Tronic / Moniteur Automobile

Mais ça, c’était avant. Avant que je ne puisse passer quelques jours dans une Clio V équipée du petit moteur 1.0 turbo à 3 cylindres développant 100 ch (et 142 Nm) et secondé par une boîte automatique… CVT. C’est un peu avec les pieds de plomb que j’avais accepté l’essai. Et franchement, ben cette Clio m’a réconcilié avec cette technologie. Jusqu’à présent, dans la gamme Clio, l’automatisme ne se conjuguait qu’avec le moteur TCe 130, qui peut recevoir la boîte robotisée EDC. Avec à la clé un tarif – 22.300 euros – pas loin d’être rédhibitoire pour une citadine, fut-elle chic et bien équipée. En reprenant cette boîte CVT dans l’étagère Nissan, Renault met la main à bon compte sur une technologie qu’il a en outre passablement améliorée au niveau de la gestion pour l’adapter à sa Clio. Et ça marche.

Cette 5e génération de Clio était déjà sans doute celle de la maturité pour ce qui concerne la qualité perçue, le confort et l’agrément de conduite. Avec cette boîte, on gomme les à-coups lors des évolutions lentes en ville dont est victime l’EDC, on bénéficie d’évolutions fluides, sans rupture de charge, la circulation urbaine et péri-urbaine se fait plus douce et l’on maintient malgré tout un certain dynamisme tant l’effet «moulin à café» d’ordinaire si désagréable semble avoir été maintenu à un niveau très raisonnable. Visiblement, les développeurs ont fait du très beau travail, preuve que c’est possible qu’une boîte CVT ne soit pas une punition.

Dommage

Blog / Renault Clio X-Tronic / Moniteur Automobile

Dommage que cette technologie nouvellement adaptée à la Clio passe presque inaperçue, comme si Renault en avait un peu honte. Peu ou pas de communication autour, et installation dans un modèle dont le nouveau design passe lui aussi un peu incognito, sans vraie rupture avec le dessin de la génération IV, et qui du coup passe pour bien timoré face à l’exubérance d’une Peugeot 208 par exemple. Pourtant, croyez-nous, cette Clio mérite le détour, en particulier avec cette nouvelle boîte qui apporte un vrai confort de conduite au quotidien.

Un regret? Oui, un petit. Les vibrations du 3-cylindres au ralenti, quand, pied sur le frein, on bloque la fonction d’avancement automatique de la transmission. Alors, ces vibrations remontent jusque dans les sièges à un niveau perceptible, certes, mais pas réellement dérangeant. Disons que ces vibrations sont en décalage avec l’atmosphère de raffinement et de confort qui prévaut par ailleurs.

Et donc?

Vous cherchez une Clio automatique, mais les 22.300 euros demandés pour une TCe 130 EDC Intens vous paraissent exagérés? Il y a dorénavant une solution: la boîte CVT «X-Tronic» montée en option sur le petit moteur 1.0 TCe 100: 19.250 euros en version Zen, 20.750 en exécution Intens, soit un supplément raisonnable de 1.425 euros à moteur équivalent. La version Zen reste donc sous la barre symbolique des 20.000 euros. L’Intens la dépasse de peu, mais vu la richesse de son équipement de série, on se dit que le jeu en vaut peut-être la chandelle, même si pour la couleur orange qui illustre notre modèle d’essai, il faut ajouter 600 euros et encore 1.600 pour l’excellente installation audio Bose Sound System.

À titre de comparaison, une Peugeot 208 1.2 PureTech 100 ch équipée de la boîte automatique à 8 rapports à convertisseur est à 19.260 euros en version intermédiaire Active. Franchement, y’a photo!

Dans cet article : Renault, Renault Clio

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile