Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Lotus Elise S

On la croyait déclassée avec son unique 1.6 atmo, seul compatible avec la brimante norme Euro 5. Il n'en est rien. L'Elise est de retour en version S compressée, plus enthousiasmante que jamais.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Après une bonne année de disette, l'Elise nous revient revigorée par un nouveau 1.8 compressé et pas moins de 220 ch à cravacher. Comme pour l'Elise SuperCharged de l'époque, la solution du compresseur mécanique a été retenue. Compact, relativement simple à mettre en oeuvre et à exploiter, c'est le compresseur Magnuson R900 qui se charge de pulser l'air frais (refroidi par un échangeur air/eau) sous 0,8 bar dans les cylindres, autorisant au passage le 1.8 Toyota/Lotus à revendiquer la bagatelle de 220 ch.

Au volant de l'Elise, ça change tout. Contrairement au petit 1600 atmo qu'il faut sans cesse travailler pour rester dans le coup, le 1.8 compressé affiche une souplesse d'exploitation remarquable. Peu importe le régime, un coup d'accélérateur suffit à s'envoler, tandis qu'en accélération pure, il est imbattable en linéarité. Pour le comportement, le demi-quintal ajouté (48 kg exactement) n'est pas franchement pénalisant, sachant que l'Elise ainsi équipée ne dépasse toujours pas les 925 kg.

Fêtons dans la joie le retour du 1.8 compressé sous le capot de l'Elise, qui peut ainsi immédiatement reprendre sa place parmi les vraies sportives pour initiés. Avec 220 ch derrière les dossiers, gageons que ceux-ci l'apprécieront à nouveau à sa juste valeur.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1525 du 13 juin 2012.

Dans cet article : Lotus, Lotus Elise

Les concurrentes