Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Premier essai / Kia Sportage

En le voyant, difficile de parler de nouveau Sportage tant le différencier de son prédécesseur tient du jeu des 7 erreurs. Mais ses améliorations ne sont pas toutes visibles. Elles se ressentent aussi, paraît-il...

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le modèle 2014 ne change pas ses fondamentaux et extérieurement, il faudra être fort habile pour voir une quelconque différence avec le «2013». Des modifications au châssis ont permis de soigner la précision de conduite et le confort de roulage et d'accroître la stabilité ainsi que le contrôle de la caisse en cas de traction d'une remorque. L'ESP intègre d'ailleurs dorénavant une fonction de stabilisation de l'attelage. En Belgique, la gamme compte 3 moteurs Diesel: le 1.7 de 115 ch, le 2 litres de 136 ch (on verrait toutefois bien ces deux derniers remplacés par l'excellent 1.6 CRDi de 128 ch du Soul) et le 2 litres de 184 ch. Les 2 litres Diesel sont d'office associés à la transmission intégrale, le 1.7 comme les deux moteurs à essence (1.6 et 2.0) étant simples tractions. Quant à la boîte automatique, elle ne peut trouver refuge que près des 2 litres, «essence» et Diesel, la version 184 ch de ce dernier la recevant même d'office. C'est celle-là qu'il nous a été donné d'essayer brièvement.

À bord, tout en gardant à l'esprit que nous sommes à bord d'une version à peu près la plus chère, il faut souligner de fait les progrès en matière de choix des matériaux, leur accostage soigné, l'aspect moussé rassurant, la bonne habitabilité et la position de conduite agréable et réglable pour convenir à tous les gabarits. Volontaire, le moteur semble devoir composer ici avec une boîte automatique patinant volontiers sous forte charge, mais agréable et douce dans les autres cas de figure. Le confort de marche semble lui aussi en progrès, avec une bonne capacité de filtrage qui ne peut cependant éviter les petits tressautements typiques d'un SUV.

Sans avoir l'air d'y toucher, le Sportage 2014 améliore méthodiquement certaines petites faiblesses du précédent et se la joue un peu plus chic et qualité en même temps qu'il revoit ses équipements (et ses prix) un peu à la hausse. De quoi se repositionner en vue de la bataille qui l'attend avec son concurrent asiatique.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1572 du 2 avril 2014.

Dans cet article : KIA, KIA Sportage

Les concurrentes