Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Volkswagen Polo 1.0 75

Le downsizing de la Polo passe par la Up, qui partage désormais son 3 cylindres (1.0). A priori, il y a peu de risque d’être déçu, puisque les deux puissances proposées en modèle de base s’écartent peu de celles du 1.2 sortant. Et en 75 ch, ça donne quoi ?

  • Avis Rédaction 14.50/20

Sommaire :

Comme ses plus grandes sœurs, la Polo se plie aux règles du downsizing. Celles-ci consistent à diminuer les cylindrées, voire le nombre de cylindres, dans le souci (souvent à puissance égale) de consommer moins, donc de réduire les émissions de gaz délétères, dont celles de CO2. On connaît la musique; dans ce cas-ci, elle nous donne droit au doux bourdonnement d’un 3 cylindres atmosphérique MPI – en 60 ou 75 ch. Forte de 90 ch, la première variante turbo à injection directe d’essence (1.0 TSI) de ce moteur de 1 litre est attendue pour le second semestre. Elle se substituera alors logiquement à son doublon, le 4 cylindres (1.2 TSI) de 90 ch, encore disponible dans l’intervalle. D’ici là, les deux Polo les moins chères seront mues par le «3 pattes» à aspiration libre. On sait déjà qu’en Diesel TDI, l’offre ne repose plus que sur un 3 cylindres inédit (1.4 TDI) proposé en 75, 90 et 105 ch.

Comme ses plus grandes sœurs, la Polo se plie aux règles du downsizing. Celles-ci consistent à diminuer les cylindrées, voire le nombre de cylindres, dans le souci (souvent à puissance égale) de consommer moins, donc de réduire les émissions de gaz délétères, dont celles de CO2. On connaît la musique; dans ce cas-ci, elle nous donne droit au doux bourdonnement d’un 3 cylindres atmosphérique MPI – en 60 ou 75 ch. Forte de 90 ch, la première variante turbo à injection directe d’essence (1.0 TSI) de ce moteur de 1 litre est attendue pour le second semestre. Elle se substituera alors logiquement à son doublon, le 4 cylindres (1.2 TSI) de 90 ch, encore disponible dans l’intervalle. D’ici là, les deux Polo les moins chères seront mues par le «3 pattes» à aspiration libre. On sait déjà qu’en Diesel TDI, l’offre ne repose plus que sur un 3 cylindres inédit (1.4 TDI) proposé en 75, 90 et 105 ch.

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Polo

Les concurrentes