Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Premier essai / Volkswagen Golf Cabrio 1.4 TSI 160

On la croyait relevée de ses fonctions par l’Eos et son toit rigide escamotable. Il n’en est rien. La Golf Cabriolet reprend du service avec une capote souple... et sans arceau. Retour gagnant ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Un temps redevenue l'apanage des automobiles dites "haut de gamme", celles qui dormes généralement bien à l'abri des intempéries et des dégradations dans des garages privés, la capote souple fut proprement mise au placard par Volkswagen (sauf pour la Beetle, pour laquelle elle restait évidemment incontourna- ble) il y a une petite dizaine d’années.

Fin 2005, et alors que la Golf Cabrio IV (toujours construite sur la plateforme d’une Golf Cabrio III!) n’était plus produite depuis 2002, on a ainsi vu apparaître le Coupé-Cabriolet Eos, son remplaçant tout désigné, développé pour s’attaquer de front à la nouvelle classe moyenne découvrable (308 CC, Mégane CC, Astra CC...) totalement conquise par les toits rigides articulés.

Si cette tendance aux couvre-chef renforcés fut sans aucun doute à l’origine du redéploiement de l’offre, donc aussi du regain d’intérêt de la part des acheteurs pour le marché des cabriolets, force est pourtant de constater que, quelques années plus tard, les constructeurs (et vraisemblablement aussi les clients) commencent tout doucement à se lasser. Sans doute parce que la sensation de liberté, si prisée des amateurs du genre, reste difficilement conciliable avec un toit dur compliqué à replier et relativement lourd à transporter. D’où ce revirement de Volkswagen en faveur de la Golf toilée.

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Golf

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER