Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Comparatif spécial green Volkswagen Golf : à un tournant

Dans le cadre de cet essai un peu inhabituel, nous avons confronté divers modes de propulsion et/ou carburants en opposant dans une joute amicale toutes les versions du seul modèle qui offre un tel choix à cet égard: l’inusable Volkswagen Golf.

Sommaire :

En guise de préambule, rappelons qu’à la fin du XIXe siècle, la voiture la plus rapide du monde était électrique: c’était la Jamais Contente de notre compatriote Camille Jenatzy, qui avait atteint en 1899 la vitesse fantastique de 105 km/h. Il existait toutefois d’autres modes de propulsion: le moteur thermique (à pétrole ou à essence, le Diesel viendrait un peu plus tard), le moteur à vapeur ou encore des hybrides comme la Lohner-Porsche.

Au début du XXe siècle, la voiture électrique était sans doute la plus aboutie: elle se montrait plus confortable, plus vive et plus silencieuse que sa concurrente à essence. Mais déjà à l’époque, les batteries, alors au plomb, constituaient un frein à une plus large diffusion.

De son côté, le moteur à essence pouvait compter sur ce qui apparaissait comme une ressources inépuisable: le pétrole. Et aujourd’hui encore, il n’y a guère d’autre carburant dont le pouvoir énergétique soit aussi élevé pour un encombrement aussi faible.

Actuellement, nous arrivons à un tournant. Les réserves de pétrole sont limitées et les carburants fossiles sont montrés du doigt pour leur pollution. Les mégalopoles qui fleurissent un peu partout sur la planète connaissent le smog, un phénomène provoqué entre autres par les transports. On en arrive à une situation qui ne peut pas perdurer: qu’on le veuille ou non, les choses devront changer dans le monde de l’automobile. A l’horizon 2050, nos enfants se déplaceront à coup sûr autrement que nous aujourd’hui, à bord de véhicules fondamentalement différents de ceux que nous connaissons. En attendant cette échéance, l’occasion est belle de refaire le point sur chacun des moteurs actuellement disponibles sur le marché belge: à essence, Diesel, à gaz naturel, hybride et électrique. Et actuellement, le seul modèle disponible en autant de versions est la Golf (qui a aussi droit à l’éthanol E85 dans certains pays, mais pas chez nous). Alors, quel moteur pour quel usage? Tentons de faire le point…

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Golf

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI