Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Volkswagen Amarok

Loup en langue inuit, l'Amarok est le prédateur que Volkswagen lâche dans l'enclos moutonnier des pick-up. Avec un faux agneau sous le capot et des arguments velus.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Premier pick-up entièrement développé par une marque européenne, l'Amarok est construit en Argentine. Les pick-up sont considérés chez nous comme des véhicules utilitaires (VU) à part entière, qu'ils profitent ou non d'une climatisation, de sièges en cuir, des éléments de confort et d'agrément d'un VP, voire d'une cabine étendue (extended cab).

L'Amarok est charpenté comme un vrai pick-up, avec la carrosserie boulonnée sur un châssis échelle, posé sur un pont arrière rigide guidé par des ressorts à lames. Rien à voir avec la coque autoportante et les 4 roues indépendantes d'un grand SUV ! Le seul organe qu'il emprunte au Touareg fait son originalité dans le monde des pick-up : c'est sa transmission 4x4 permanente dont le différentiel interponts Torsen distribue les forces motrices en fonction de la nature du sol. Nous l'avons conduit en exécution de base dans la zone de franchissement aménagée par Volkswagen. Campé sur une suspension «Heavy Duty» et les pneus les plus basiques, il s'est révélé être un crapahuteur né. Cette variante crabotable dispose bien entendu d'une commande de réduction («low»).

L'Amarok dispose de l'habitacle de loin le plus spacieux de la catégorie. Difficile, enfin, de statuer sur les qualités de filtrage de la suspension puisque, pour ces premiers essais, nos véhicules portaient un lest de 150 kg sanglé sur leur semi-plateau. Encore un dernier point marqué par VW : selon qu'il est équipé des ressorts «confort» ou heavy duty, son pick-up peut transporter 950 kg ou 1,15 tonne dans sa benne.

Avec ses solutions inédites - 2 petits turbo Diesel sobres et performants, des aides électroniques à la conduite efficaces, 3 systèmes de transmission à la carte, des cotes d'habitabilité et des capacités de chargement supérieures à la moyenne du genre, l'Amarok va faire du rififi dans un segment où les nouveautés sont rares. Et apporter un regain d'intérêt, surtout que Volkswagen nous a promis d'aligner ses prix sur ceux des Japonais.
 

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Amarok