Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Toyota Yaris GRMN

Pour la première fois depuis… le siècle dernier, Toyota nous gratifie d'une Yaris sportive. Mais cette fois, avec la Yaris GRMN, le constructeur japonais place la barre nettement plus haut…

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

GRMN, c'est quoi ça? Disons que ça ressemble à un petit pitbull qui tire fort sur sa chaîne. Plus prosaïquement, les lettres GRMN signifient Gazoo Racing (le team Toyota au Mans…) Master of Nürburgring. Toyota le considère comme un label prestigieux qui souligne également en Europe que la marque est revenue depuis cette année en championnat du monde des rallyes WRC avec la Yaris. Et l'exclusivité est garantie puisque seuls 400 exemplaires de cette Yaris GRMN sont prévus pour le marché européen.

Le concept

La GRMN est assemblée sur la même ligne de production que les autres Yaris, à Valenciennes. La suspension évolue de manière assez importante, avec l'adoption à l'avant de combinés ressorts-amortisseurs Sachs dont les ressorts sont 60% plus fermes. Mais à l'arrière, l'essieu de torsion des des Yaris Diesel et hybride est conservé. Des renforts ont été apportés au niveau du sous-châssis et la voiture bénéficie d'une barre anti-rapprochement à l'avant. La hauteur de caisse a été réduite de 10 mm par rapport aux autres Yaris, tandis que les jantes ont un diamètre de 17". Sur la balance, cette GRMN accuse 1.135 kilos, mais avec la bagatelle de quelque 215 ch sous le capot, le rapport poids/puissance s'établit à un flatteur 5,2 kg/ch. Cette cavalerie est dispensée par un bloc 4 cylindres essence, suralimenté par un compresseur mécanique. Un autobloquant est incorporé à la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Ce qui est nouveau

Au Japon, Toyota a déjà par le passé commercialisé une Yaris survitaminée, vendue sous le nom de Vitz GRMN, mais elle était dotée d'un moteur turbo. Ce dernier a donc cédé la place à un compresseur. Toyota n'a pas encore communiqué de chiffre de puissance définitif (l'homologation est en cours), mais il devrait être compris entre 212 et 215 ch. De quoi abattre le 0 à 100 km/h dans un temps de 6,3 à 6,5 secondes. La vitesse de pointe est électroniquement limitée à 230 km/h, mais lors de notre essai la voiture a dépassé les 200 km/h les doigts dans le nez, même si l'appui supplémentaire dont est responsable le grand béquet arrière vient limiter les ambitions de la petite japonaise à ce niveau. A l'intérieur, on retrouve l'habitacle bien connu de la Yaris, mais agrémenté de compteurs sportifs, du volant de la GT86 et de baquets en cuir suède à l'avant. Le freinage est assuré par des disques ventilés et rainurés à l'avant, et simplement ventilés à l'arrière. Si les plaquettes de frein sont normales, l'assistance a été revue en fonction du niveau d'adhérence supérieur et du mordant disponible. Toyota a chaussé sa nouvelle petite sportive de Bridgestone Potenza RE050A en 205/45 R 17. Le montage de jantes BBS de 17" a permis de gagner de 1,4 à 1,7 kilos.

Comment roule-t-elle ?

Nous avons pu essayer cette Yaris GRMN – encore dans sa version prototype - sur les routes proches du Nürburgring et sur la Nordschleife même. Sur route ouverte, l'auto se montre joueuse, avec un amortissement assez ferme à basse vitesse. Il peut arriver que les amortisseurs talonnent en compression, mais même dans ce cas, la voiture demeure toujours aisément contrôlable. Cette Yaris propose un niveau d'adhérence élevé et la GRMN passe avec aisance d'un appui à l'autre dans les successions de virages. La voiture s'avère communicative quoique la direction soit quelque peu avare en retour d'information, ce à quoi on s'habitue vite. Lorsque l'on  accélère en courbe, on sent nettement l'autobloquant qui "tire" le nez de la voiture vers l'intérieur du virage.

Sur la Nordschleife, la Yaris GRMN nous a étonnés par les vitesses qu'elle est capable d'atteindre en sortie de courbe. Lors des gros freinages, l'auto bouge assez bien, mais sans que cela devienne jamais imprévisible. Si l'on recherche l'efficacité pure, mieux vaut toutefois conserver le maximum de stabilité. L'ESP autorise de légères dérives. Quant à la motricité, elle se révèle excellente, sur sol sec du moins. Reste un dernier paramètre, qui n'est pas le moins important: le plaisir de conduire. Et là, n'ayons pas peur des mots, la Yaris GRMN atteint des sommets. Seul bémol, la disposition du pédalier est perfectible, à notre humble avis du moins.

Prix-équipement

Voilà un point sensible. Sur notre marché, cette GRMN s'affichera à plus de 30.000 euros. Bigre… Toyota annonce pourtant un prix de base de 29.900 euros, mais en raison de la TVA plus élevée d'application dans notre beau pays, la barre psychologique des 30.000 euros est allégrement dépassée. Pour cette somme, la GRMN n'est avare ni en fun, ni en exclusivité, sachant que le nombre d'exemplaires réservé au marché européen est de seulement 400. La Yaris GRMN peut être réservée depuis le 27 juin en surfant sur un site dédié et en versant un acompte de 1000 € (une seule voiture par client). Aucun pays n'est privilégié, affirme-t-on chez Toyota. Le mot d'ordre est simple: le premier arrivé sera le premier servi !

La concurrence

La Volkswagen Polo WRC ayant tiré sa révérence, les rivales désignées de cette Yaris GRMN sont surtout la Renault Clio RS 220 Trophy  et bien sûr la référence absolue qu'est la Ford Fiesta ST 200. Toyota ne communique pas les temps réalisés par la GRMN sur la Nordschleife. Voilà une décision que nous aurions normalement jugée parfaitement compréhensible, tant il est vrai que ces chronos sont peu significatifs. Mais bon, quand on s'autoproclame "Master of the Nürburgring", c'est pour le moins difficile à faire passer!

Notre verdict

La Yaris GRMN est une vraie sportive, présentée dans un costume de petite polyvalente. Elle offre du plaisir de conduire à revendre et après un tour bouclé à son volant sur la Nordschleife, impossible de ne pas avoir le sourire, ni de se mettre à la recherche d'un prétexte pour boucler un tour supplémentaire! Reste que cette Yaris survitaminée coûte plus de 30.000 euros, ce qui est dur à avaler, même si ce prix nous apparaît en définitive justifié. Chez Toyota on assure même ne pas réaliser de bénéfice en vendant la Yaris GRMN à ce tarif.

Dans cet article : Toyota, Toyota Yaris

Rédigé par le