Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

WRC et Rallye / WRC 2018 – Thierry Neuville sera-t-il champion ?

La saison WRC 2018 se termine. Il reste 3 candidats au titre dont notre Thierry Neuville national. Le sport automobile a rarement été aussi excitant avec une seule question : qui remportera le championnat du monde 2018 ?

Sommaire :

Depuis le rallye du Portugal en mai dernier, Thierry Neuville, le pilote belge de Hyundai a pris la tête du Championnat du monde WRC. Pendant longtemps, il a laissé augurer qu'il allait emporter enfin un premier titre. Mais c'était sans compter sur un crevaison lors des derniers kilomètres à l'occasion de l'avant-dernière manche, en Espagne, où il a du céder sa place de leader à Sébastien Ogier.

La bagarre continue donc en Australie où Ogier démarre avec 3 points d'avance sur Neuville et 23 sur l'autre poursuivant, Ott Tänak. Techniquement, tout est encore possible puisqu'il est possible de remporter jusqu'à 30 points sur une seule manche. Ce qui veut dire que notre Thierry Neuville se trouve même dans les meilleures conditions pour réussir. Ça semble un peu fou ? Si oui, alors lisez ce qui suit...

Et si Neuville abandonne ?

En Australie, les choses vont être serrées pour Neuville qui n'a pas droit à l'erreur. En effet, il ne peut absolument pas perdre de points. Et il devra en marquer, même dans la « power stage », sans quoi Ogier passera définitivement devant.

Si Ogier ne perd pas de points sur Tänak, il remportera son sixième titre consécutif à Coffs Harbour. Qu'il pourra essayer de défendre l'année prochaine avec le C3 de son nouvel employeur Citroën.

Et si Neuville gagne ?

On reste optimiste et ce scénario n'est pas impossible. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé l'an dernier. Et  trois fois aussi plus tôt cette saison. Cela dit, même une victoire ne lui garantit pas le titre.

Supposons qu'Ogier termine deuxième, Neuville marque alors 7 points de plus que le Français. Dans la dernière étape, la Power Stage, respectivement 5, 4, 3, 2 et 1 points sont également répartis entre les cinq pilotes les plus rapides. Si Ogier reprend la main dans cette spéciale et que Neuville ne marque aucun point, c'est le Français qui sera champion.

Quelle est la meilleure tactique?

Ne prenez pas trop de paris. Les rebondissement ont été nombreux cette saison. Ce qui est évident avec quatre voitures d'usine et au moins deux fois plus de pilotes en compétition pour la victoire. Les courses restent imprévisibles jusqu'au dernier jour et même aux derniers moments.

Concernant Tänak, Neuville n’a pas trop à s'en faire, son avance sur le pilote Toyota étant de 20 points. Elle est donc sûre et il n'est pas nécessaire d'aller prendre des risques de ce côté si Ogier avait par exemple un incident.

Un désavantage peut-il être un avantage?

Il est utile de rappeler quelques règles de base : le pilote qui mène au classement par les points commence le premier jour. Il est donc en tête et le premier à partir. Sur un parcours de pistes souvent poussiéreux, comme c'est le cas en Australie, c'est souvent un handicap considérable. Car le premier pilote va balayer la route et s'exposer à tous les pièges.

Parce qu'Ogier est de retour en tête de la Coupe du monde, le Français ne sont pas très contents. Neuville occupe la seconde place, ce qui lui donne normalement un léger avantage dont il avait d'ailleurs profité l'an dernier puisqu'il avait alors terminé sur la plus haute marche du podium.

Sera-ce un jeu tactique ?

Bon à savoir : les deuxième et troisième jours, les pilotes partent dans un ordre inversé du classement provisoire. Avec peut-être une position encore meilleure pour Neuville. Attention aux erreurs donc et croisons les doigts pour que la Hyundai tienne le coup.

Neuville pourra aussi compter sur le soutient de ses partenaires d'équipe tels Andreas Mikkelsen et Hayden Paddon. Ce qui signifie que le constructeur sud-coréen a également quelques arguments à faire valoir pour arracher le titre à Toyota. Il manque encore 12 points au constructeur, ce qui ne semble pas du tout hord de portée.

Quelles sont les attentes de Thierry ?

Neuville, toujours réaliste, ne semble pas tellement stressé. « Le but est simple: face à Sébastien Ogier, je dois terminer et marquer 4 points de plus. Des résultats différents seront de bien mauvaise augure. Ne calculons pas trop en tous cas et ne faisons pas d'erreur, c'est le plus important. Nous n'avons pas l'intention de baisser les bras, mais au contraire, d'assumer notre tâche le mieux possible jusqu'au bout ».

Une chance pour le Belge, c'est que le rallye australien est avantageux pour lui. « J'ai toujours été compétitif ici, avec trois places sur le podium sur cinq participations. Et il y a douze mois, c'était une victoire, avec la même position de départ que cette année. »

Le rallye démarre ce jeudi soir 15 novembre et se termine le dimanche 18 novembre vers midi, heur locale évidemment. Le Moniteur Automobile sera de la partie sur place. Nous vous tenons donc au courant des évolutions en espérant pouvoir fêter une premère victoire belge en championnat du monde WRC à l'issue de l'épreuve.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.