Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Honda CR-V 1.6 i-DTEC 120, Nissan Qashqai 1.6 dCi 130, Renault Kadjar 1.6 dCi 130 et Toyota RAV 4 2.0 D-4D

Sous une silhouette avenante et bien charpentée, le Renault Kadjar dissimule avec brio ses origines japonaises. Face à son cousin, le Nissan Qashqai, et à une autre solide paire de SUV aux phares bridés, il a encore tout à prouver… Alors, aussi costaud qu’il en a l’air, le frenchie ?

Sommaire :

Le nouveau SUV de milieu de gamme français n’est donc plus de souche coréenne… mais japonaise ! Qui se souvient du Koleos, première incursion du Losange dans le segment toujours en ébullition des SUV en Europe, se rappelle aussi que Renault avait alors fait appel à son partenaire Samsung et juste pris la peine d’adapter quelques détails (ensembles moteur- boîte, réglages de suspension…) avant d’apposer son propre badge sur un QM5 coréen. Trêve de menus arrangements pour cette seconde offensive : Carlos Ghosn a cette fois consenti à ce que Renault et Nissan partagent une plateforme, en l’occurrence la dernière modulaire – baptisée CMF-CD (Common Module Family de segments C et D) – de l’Alliance utilisée notamment par le Qashqai. De quoi rendre l’expérience sensiblement plus convaincante pour Renault, qui peut cette fois compter sur une base technique plus rigoureusement étudiée pour satisfaire aux attentes du marché européen (châssis, équipement…), autant que sur toute l’expérience récoltée par Nissan tout au long de la première vie de son modèle à succès. Concrètement, le Kadjar partagerait aujourd’hui près de 60% de ses composants avec le Qashqai, des éléments pour la plupart invisibles, fort heureusement. Saluons dès lors le boulot du designer Laurens van den Acker, qui est parvenu à imprimer une identité propre au SUV Renault et à le conformer parfaitement au style moderne de la gamme… ce qui ne fut jamais le cas pour le Koleos, convenons-en. Pratiquement, on ajoutera encore que le Kadjar est aussi désormais produit en Europe, dans l’usine de Palencia (Espagne), aux côtés de la Mégane, le Nissan Qashqai gardant, lui, ses quartiers à Sunderland (Royaume-Uni).

Véritable précurseur du genre, le Toyota RAV4 reste un japonais pur jus. Conçu et assemblé au pays du Soleil levant, il poursuit sa carrière gentiment, à l’échelle mondiale. Tout comme le CR-V, que Honda vient juste de remettre au goût du jour par quelques retouches cosmétiques et techniques destinées à renforcer son capital de séduction sur les différents marchés où il opère. En Europe, il peut par exemple compter aujourd’hui sur un nouveau seize-cents Diesel, mis au point spécifiquement par les Japonais pour accroître son pouvoir d’attraction dans nos contrées.

Rédigé par le