Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Toyota Prius Plugin : l’électrique à la carte

Le restylage annoncé de la Prius n’affectera pas la version hybride rechargeable de cette berline. Avec sa batterie de 8,8 kWh, elle annonce une autonomie de 50 km en mode électrique. Vérification.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

À côté de la Prius autorechargeable dont le restylage a été présenté (et qui ne nécessite donc pas de recharge de sa batterie), Toyota propose une version Plugin ou rechargeable qui autorise jusqu’à 50 km réels d’autonomie (63 km selon le cycle NEDC) sur le mode 100% électrique. Que vaut-elle ?

Ce qui change

Le 1.8 essence de 98 ch de la Prius classique et l’ensemble détermine une puissance combinée identique (122 ch). Toute la partie électrique a par contre vu sa taille augmenter de 83%. La capacité de la batterie atteint les 8,8 kWh (120 kg) tandis que la puissance combinée des 2 moteurs électriques synchrones à aimants permanents offre 92 ch en mode électrique. De quoi atteindre une vitesse de 135 km/h sur la seule batterie. Concrètement, la Prius PHV annonce un cycle combiné de 1,2 l/100 km ou 28 g/km de CO2. De quoi déjouer toutes les contraintes fixées par les législations qui seront mises en œuvre dans les années qui viennent tant en Flandre, qu’à Bruxelles ou en Wallonie.

Quatre modes de fonctionnement sont possibles : HV pour hybride, EV pour électrique, EV City pour la ville (la puissance est réduite et l’électronique adaptée) et Battery Charge qui, comme son nom l’indique permet de recharger la batterie en roulant (appui prolongé sur le bouton (HV/EV), mais au prix d’une consommation de pétrole qui va alors s’envoler.

Comment ça roule

Pour autant qu’on ait chargé la batterie sur une prise classique, le démarrage donne priorité à l’électrique. La puissance disponible est tout à fait convenable et elle est immédiatement disponible (0 tr/min), ce qui est agréable. Bref, cette plugin est facile à prendre en main. Et plutôt performante puisqu’on peut effectuer une distance de 40 km sur le mode tout électrique, mais en prenant quelques précautions. Comptez en revanche 30 ou 35 km pour ceux qui n’adaptent pas leur conduite.

Lorsque la batterie est vide, le système commute automatiquement sur le moteur thermique qui se montre plutôt discret comparativement à d’autres réalisations hybrides de la marque. Sur 500 km d'essai, notre consommation réelle moyenne s’est établie (avec beaucoup de portions autoroutières) à 3,6 l/100 km, ce qui est remarquable. Il va de soi que les utilisateurs urbains qui peuvent recharger constamment se situeront largement sous ce seuil.

Convaincante, cette Prius l’est assurément. Mais elle n’est pas parfaite non plus : son prix (41.980 €) atteint celui d’une full électrique type Hyundai Kona EV ou Kia e-Niro 64 kWh, la batterie encombre le coffre (360 l seulement) et condamne la 3e place arrière, l’amortissement est trop souple (la voiture pompe, surtout de l’arrière avec le poids de la batterie) et le centrage de la direction est aléatoire, ce qui gâche la tenue de cap. Mais au-delà de ça, la Prius Plugin est attachante et représente l’une des meilleures solutions pour qui n’entend pas faire de concession sur ses trajets.

  • Hybridation hyper-efficace
  • Autonomie en électrique très correcte
  • Confort global de marche
  • Trop chère
  • 4 places seulement et coffre réduit
  • Centrage de la direction (tenue de cap)

Essais liés

Dans cet article : Toyota, Toyota Prius

Rédigé par le

Les concurrentes