Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Toyota C-HR Hybrid : L'hybride fun

Sans le C-HR, le n°1 japonais aurait raté le coche du crossover compact urbain, le segment de marché qui progresse le mieux et que Toyota avait justement contribué à créer il y a 22 ans. Nous voilà d’autant plus rassurés que ce nouvel accès à la gamme SUV passe par l’offre hybride.

  • Avis Rédaction 15.12/20

Sommaire :

Lancé en 1994, le RAV4 permettait à Toyota de s’ériger en inventeur du petit softroader de ville. Les 3 générations qui lui ont succédé à partir de l’an 2000 n’ont jamais cessé de s’éloigner du concept originel du Fun Cruiser (son nom sur certains marchés). Entre autres en s’agrandissant et, 2 fois sur 3 au moins, en s’affadissant… La montée en gamme du RAV4 s’est accompagnée d’une évolution de ses moteurs qui allait dans le même sens, surtout l’Hybrid, que l’on a vu arriver avec un 4 cylindres à essence de 2,5 litres, une cylindrée adaptée au marché nord-américain, mais pas à la fiscalité européenne ni aux habitudes de basse consommation du Vieux Continent. Débarqué à point nommé, le C-HR, déjà entré en lice pour le trophée de la Voiture de l’Année 2017, semble en mesure de restaurer cette paternité perdue du n°1 japonais. Sculpté comme une micro-navette interstellaire, ce nouveau compact a de la substance, une silhouette cosmique, de belles proportions et prétend rouler formidablement bien.

  • Agrément en conduite coulée et confort de marche
  • Vivacité et maniabilité en ville
  • Bon bilan de consommation
  • Options d'agrément et de sécurité
  • Jeune et stylé, habitacle sympa et sobre
  • Grille de sélection en ligne peu différenciée
  • Visibilité de trois quarts AR et aux places AR
  • Pas d'accoudoir central à l'arrière
  • Accessoires carrosserie un peu lourdingues
  • Capacité du coffre relativement réduite

Dans cet article : Toyota, Toyota C-HR

Rédigé par le