Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / SsangYong Tivoli : La différence est sous le capot

SsangYong a mis à jour son Tivoli. Ce crossover du segment B a droit aux retouches classiques: nouveaux boucliers, signature lumineuse à diodes, mais surtout un nouveau moteur turbo à essence. Ce nouveau Tivoli propose en outre un habitacle remodelé et une connectivité renforcée.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Après quasiment 5 années de carrière, l’heure était venue pour le SsangYong Tivoli de bénéficier d’un premier remodelage. Ce crossover compact ne s’est pas mal débrouillé sur notre marché, étant surtout apprécié par les particuliers attentifs au prix et qui le préféraient au Duster de Dacia. En 2016, il créait même la surprise en remportant le prix de Voiture Familiale VAB de l’Année. Le constructeur coréen a écouté les remarques de ses clients: le 1.6 atmosphérique à essence, plutôt glouton, a été remplacé par un 1.5 T-GDI suralimenté à 4 cylindres et injection directe d’essence.

Ce qui change

Pour le style, SsangYong est resté fidèle à ses habitudes et le Tivoli demeure aisément identifiable. Sa proue reçoit un nouveau bouclier et une calandre redessinée, avec des éléments noir mat inaugurés par la dernière mouture du Rexton. En option, SsangYong propose des phares à diodes, qui soulignent la personnalité de ce crossover compact. Les ailes arrière fortement galbées sont conservées. Les nouveaux feux arrière (à diodes) débordent sur le montant C et le hayon, qui intègre une ligne de caractère horizontal. Les dimensions de la carrosserie demeurent inchangées, préservant son ADN de crossover, avec une ligne de pavillon relativement basse et une garde au sol inchangée.

Comment ça roule

Sous le capot, le choix est laissé entre moteur à essence et Diesel. Le premier est totalement nouveau. Un turbocompresseur est greffé à ce 4 cylindres de 1,5 litre à injection directe. Ce moteur est un peu plus puissant que son prédécesseur, mais c’est surtout en couple qu’il progresse, assurant au Tivoli une plus grande souplesse. En exploitant correctement le généreux couple disponible dès 1500 tr/min, on peut réduire encore davantage sa consommation et le niveau de décibels dans l’habitacle. Pour ce premier contact, nous avons noté une consommation moyenne tout juste inférieure à 7 l/100 km. Une variante CNG basée sur ce nouveau moteur en cours de mise au point s’ajoutera à la gamme en 2020. Afin de consommer moins ou rejeter moins de CO2 pour des raisons fiscales, vous pouvez opter actuellement pour le Diesel 1.6 E-XDI, qui répond à la norme Euro 6d EVAP (132 g/km de CO2). Ce Diesel délivre 136 ch et un couple maximal de 320 Nm. Il est associé à une boîte 6 automatique, également disponible pour la version essence. D’origine Aisin, cette transmission automatique fait correctement son boulot. SsangYong reste fidèle à ses habitudes en offrant pour chaque moteur le choix entre transmission aux seules roues avant ou intégrale, ce qui est assez unique dans le segment B. Dans cette catégorie, les crossovers et les SUV présentent surtout le look d’un SUV, donc les valeurs de CO2 plus élevées qui vont avec, mais pas nécessairement leurs aptitudes traditionnelles.

Dans l’habitacle aussi, le Tivoli a eu droit à une cure de jouvence, avec une habitabilité très généreuse et de nouveaux sièges offrant un soutien correct. Pour le reste, le tableau de bord fait toujours appel à des plastiques durs et l’ensemble apparaît assez surchargé. Avec son coffre de quasiment 400 l, le Tivoli est crédible dans son rôle de voiture familiale.

Le budget

Tout comme son prédécesseur, le Tivoli fait avant tout la différence par son prix et une gamme particulièrement étendue. En entrée de gamme, l’exécution Crystal est proposée à partir de 15.490 €. C’est un prix brut. Il faut savoir que la marque pratique traditionnellement une politique de reprises et de remises intéressantes. Pour carburer au gazole, vous devrez débourser au moins 18.490 €. De série, vous aurez droit aussi à un dispositif de freinage d’urgence. Les modèles les mieux équipés bénéficient de la connectivité avec Apple CarPlay et Android Auto, un assistant antidévoiement et même la surveillance des angles morts. L’exécution la plus élevée a droit d’office au tableau de bord numérique.

Notre verdict

Doté d’un nouveau moteur à essence et d’un Diesel retravaillé, le Tivoli offre toujours un bon rapport qualité/prix, ce qui aide à lui pardonner aisément les fautes de goût entachant son habitacle.

 

  • Moteur à essence intéressant
  • Toujours très abordable
  • Spacieux et bien équipé
  • Majorité des aides à la conduite réservées à l’exécution supérieure
  • Pas champion de la sobriété
  • Tableau de bord surchargé

Dans cet article : Ssangyong, Ssangyong Tivoli