Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Renault Laguna Coupé V6 dCi

La longue marche de Renault vers le haut de gamme passe par le lancement du Coupé Laguna. La version phare du modèle est en mesure de tenir la comparaison face aux ténors allemands.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

S'il apparaît au premier coup d'oeil que le coupé ne réutilise aucune pièce de carrosserie de la berline, il est évident que la plate-forme est quant à elle partagée, bien que les dimensions soient sensiblement différentes. Véritable coupé 4 places, il accueille facilement 4 adultes grâce à des cotes d'habitabilité confortables en largeur et en hauteur sous le plafond, même si les 3 cm de perdus à l'arrière obligent les plus grands à se tasser dans le siège pour éviter le contact avec la lunette. En revanche, le rayon aux genoux perd 4,7 cm par rapport à la berline, ce qui est évidemment sensible pour les passagers arrière. Moins volumineux de 85 l, le coffre présente encore 423 l, suffisants pour 4 passagers. Le nouveau V6 Diesel, associé à la transmission automatique, fait l'objet de cet essai.

Conduite : 156/200

La puissance du nouveau V6 dCi (235 ch) est en ligne avec celle de ses plus prestigieux concurrents Audi (240) ou BMW (245). En revanche, le couple (450 Nm) est un peu en retrait (-50), mais c'est sans doute la boîte qui fait la limite. Boîte automatique ou rien, et c'est la 6 rapports que l'on connaît déjà. Agréablement douce, elle manque de réactivité pour tenir la comparaison avec les dernières réalisations d'outre-Rhin. Quant au système à 4 roues directrices, c'est le point fort majeur du modèle. Pratique en manoeuvre, il garantit aussi un comportement impérial à haute vitesse et dans le sinueux.

Sécurité : 176/200

Taille maxi pour les disques. Il faut bien cela pour ralentir les 1.700 kg de cette version Diesel. L'endurance peut donc souffrir dans certains cas de conduite sévère, mais la puissance est là. Rien à dire sur la tenue de cap, qui est très bonne. Cela dit, c'est en virage qu'on se régale, qu'il s'agisse de courbes rapides ou de lacets serrés. Mais c'est après avoir réalisé une manoeuvre d'évitement de toute urgence, que l'on a envie de décerner une médaille à l'ingénieur qui a pondu le système. Comme la berline, le coupé a été conçu pour obtenir la cote maximale lors des tests Euro-NCAP.

Confort : 164/200

Compte tenu de la monte pneumatique très performante, le filtrage est excellent et l'amortissment joue parfaitement son rôle en dépit du poids très important du moteur (il y a 1.090 kg sur le train avant). Les sièges assurent également un confort de haut niveau et parviennent à maintenir le corps en conduite énergique. La position de conduite se rapproche de celle des coupés allemands. Véritable 4 places, la Laguna Coupé accueille facilement deux adultes à l'arrière. Le silence de fonctionnement est de haut niveau, tout comme la qualité de l'air conditionné.

Fonctionnalité : 144/200

Les sièges électriques se déplacent à une allure convenable et reviennent à leur place. L'accès à l'arrière est celui d'un coupé, pas forcément facile.Avec 423 l, le volume du coffre est dans la moyenne de la catégorie. Les dossiers arrière se rabattent facilement grâce à une commande déportée. L'instrumentation est joliment présentée, les espaces de rangement apparaissent suffisants. L'équipement de série est abondant, ce qui est assez normal à ce niveau de prix. La finition paraît soignée.

Budget : 136/200

Dans ce domaine, le coupé Laguna devance assez nettement le coupé 407 2.7 HDi et fait jeu égal avec l'Audi A5 3.0 TDI. La BMW 330d met tout le monde d'accord. Comme la berline, le coupé bénéficie d'une garantie étendue de 3 ans et 150.000 km. Les premières informations sur les retours en garantie font état d'une fiabilité élevée. Si le coupé Laguna est en mesure de rivaliser avec les coupés allemands dans bien des domaines, ses concepteurs n'ont pas craint de le mettre aussi au même tarif. Ce qui paraît un peu osé.

Conclusion : 776/1000

Avec le Coupé Laguna, Renault revient sur le marché du haut de gamme avec une offre beaucoup plus traditionnelle que les dernières en date. Le classicisme de son style s'accompagne de qualités de très haut niveau dans les domaines de l'efficacité routière et du confort. Des atouts qui devraient objectivement lui permettre de rivaliser avec les ténors de la catégorie. Son prix paraît cependant élevé pour concurrencer les stars allemandes de ce marché, même si, à équipement égal, il est en effet sensiblement moins coûteux que ces dernières.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1431 du 29 octobre 2008.

Dans cet article : Renault, Renault Laguna , ,

NEWSLETTER