Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essais courts / Porsche Macan 2021, en attendant la relève... électrique

Présenté en 2014, le Porsche Macan a semble-t-il d’emblée rencontré son public. 600.000 clients ont en effet été séduits depuis sa naissance et aujourd’hui, il subit un ultime face-lift… en attendant la relève, prévue pour 2023 a priori.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Les puristes le lui reprochent encore, pourtant, le Macan, construit sur des fondations Audi, a rencontré un certain succès, notamment en jouant un rôle d’accès à l’univers Porsche pour nombre de nouveaux clients, pas rebutés pour un sou par ses origines «roturières». Mais aujourd’hui, pour continuer à occuper le terrain avant la relève qui doit arriver selon toute vraisemblance en 2023 sous forme d’un SUV compact électrique, il se remet à jour visuellement et met de l’ordre dans sa gamme de moteurs. D’un point de vue esthétique, les évolutions extérieures sont mineures et touchent principalement une nouvelle calandre, dont la partie centrale adopte la couleur de la carrosserie, sauf sur la version GTS où elle reste noir mat. Le bouclier arrière est lui aussi redessiné et se voit paré d’un diffuseur au look très «technique». Les feux de jour adoptent une autre signature lumineuse en même temps que le Porsche Dynamic Light System est désormais de série et les flancs sont garnis de bas de porte redessinés. Et c’est à peu près tout. À l’intérieur, le changement le plus visible concerne l’adoption d’une grande dalle tactile sur la console, bâtie selon le concept du Porsche Advanced Cockpit, qui permet d’abandonner les commandes à retour haptique de la génération précédente au profit de commandes 100% tactiles. Pas sûr que ce soit une bonne idée, mais chacun jugera… Le volant est directement inspiré de celui des 911 et Panamera. Voilà pour le tour du propriétaire.

Même si l’appellation Turbo disparaît officiellement des tarifs, tous les moteurs sont pourtant évidemment suralimentés. À la base (Macan), on retrouve le 4-cylindres en ligne de 2 litres, développant 265 ch et 400 Nm, soit 20 ch et 30 Nm de plus que sur la génération 2018. C’est le moteur qui évolue le plus car ensuite, le Macan S reprend le moteur de l’ex-GTS, à savoir le 2.9 V6 de 380 ch et 520 Nm. Enfin, le nouveau GTS reprend le même V6 de 2,9 litres, qui affiche cette fois 440 ch et 550 Nm, soit les valeurs de l’ex-Turbo. On le voit, rien de bien neuf en la matière. Mais le châssis se voit tout de même légèrement affuté pour induire une conduite plus engageante et précise. C’est ainsi que les réglages du PASM (suspension pilotée Porsche Active Suspension Management, de série sur les S et GTS) ont été recalibrés et que le GTS (ex-Turbo, donc) adopte la suspension pneumatique de série. Sa suspension est plus rigide de respectivement 10 et 15% à l’avant et à l’arrière, tandis que sa hauteur de caisse a été réduite de 10 mm. Il est aussi le seul à pouvoir recevoir en option le pack Sport GTS incluant les jantes de 21 pouces, la répartition vectorielle de couple Porsche Torque Vectoring Plus et le pack Sport Chrono.

Porsche Macan Facelift 2021

Conduite

Sur la route, à bord du Macan de base dans un premier temps, on remarque bien cette évolution «châssis» qui, quoique timide, apporte une plus grande précision et un retour d’information plus marqué de la part de la direction. Précis, incisif, bien équilibré, le Macan s’inscrit en courbe comme sans doute nul autre SUV de sa catégorie. Plus que ses 265 ch, ce sont ses 400 Nm disponibles sur une large plage de régimes qui lui apportent du dynamisme, ainsi bien évidemment que la boîte PDK, de série depuis longtemps, qui est réactive à souhait. Et pour ceux qui seraient frustrés, en déboursant les 65.500 € de cette version, par une sonorité très quelconque, Porsche leur propose de mettre la main au portefeuille pour une ligne d’échappement Sport, également disponible sur le S et de série sur le GTS.

À bord du S, on retrouve des sensations connues de l’ex-GTS, ce qui semble assez logique. Les 380 ch et 520 Nm vous propulsent dans un autre univers, toujours aussi précis et engageant. Pour un SUV s’entend. Car n’en attendez logiquement pas la vivacité d’un 718 Cayman… La masse imposante et le centre de gravité élevé resteront à tout jamais les ennemis d’une conduite réellement sportive. Disons juste que comparé à d’autres SUV, celui-ci s’en tire très bien.

Enfin, le GTS (ex-Turbo, vous suivez toujours ?) fait dans l’exubérance visuelle mais surtout sonore, sa ligne d’échappement plus perméable laissant échapper une sonorité à la limite du caricatural. Plus proche du sol, moins sensible au roulis grâce à ses ressorts pneumatiques et ses amortisseurs pilotés, à ses pneus plus larges (à l’arrière qu’à l’avant), il fait preuve d’une dynamique de comportement fort proche du domaine sportif (merci la répartition vectorielle PTV Plus qui aide grandement à l’inscription) avec des relances éclairs qui vous font sauter les courbes au visage avec une vigueur rare. Au prix cependant d’une raideur de suspension toujours ferme au quotidien, même sur les réglages les plus souples. Mais l’ensemble moteur/boîte/châssis se montre d’une cohérence rare dans le segment, et donc d’un réel plaisir au volant, tout en permettant de jouir d’aspects pratiques (habitabilité, coffre, accès à bord…) bien réels. Mais à plus de 91.000 €, c’est tout le moins qu’il se montre compétent; le contraire eut été impardonnable, non ?

Porsche Macan Facelift 2021

Verdict

Ce n’est pas la révolution au pays du Macan, plus caractérisé par un jeu d’écriture au niveau des appellations et par l’adoption de détails esthétiques mineurs. Mais cette dernière évolution avant la vraie révolution attendue sous peu doit lui permettre de maintenir les projecteurs braqués sur lui et de se maintenir en position de force sur un segment très important. Il renforce ainsi son homogénéité et sa proposition de valeurs pour se montrer sous des dehors toujours désirables. Mission accomplie. Next…

 

 

  • SUV dynamique, voire sportif
  • Performances du moteur
  • Design élégant, impression de qualité
  • Commandes tactiles
  • Particulièrement coûteux
  • Espace intérieur limité

Dans cet article : Porsche, Porsche Macan

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER