Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Premier essai / Opel Insignia OPC

Développée par la division sportive d'Opel, l'Insignia OPC soutient parfaitement la comparaison avec des concurrentes plus prestigieuses. Va y avoir du sport !

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Extérieurement, l'Insignia OPC n'est pas du genre tape-à-l'oeil. Si elle reste disponible avec le bleu OPC typique, elle peut également s'habiller de blanc, de rouge ou de noir. Sous le capot, l'Insignia OPC reprend le 2.8 V6 Turbo du top-modèle de série, mais grâce à une pression de suralimentation augmentée de 0,6 à 0,9 bar, la puissance passe de 260 à 325 ch (contre 280 pour la Vectra OPC) pour un couple maxi de 435 Nm. Histoire de résoudre une fois pour toutes les problèmes de remontées de couple dans la direction, l'Insignia OPC s'est dotée de la transmission intégrale, de l'amortissement piloté FlexRide, du différentiel arrière électronique à glissement limité ainsi que des toutes nouvelles épures de suspensions avant High Performance Strut (HiPerStrut).

En prenant place à bord, on apprécie immédiatement la position de conduite plus basse de 15 mm par rapport à l'Insignia, et plus encore l'excellent maintien des sièges Recaro. Un tour de clé et la mécanique s'ébroue dans une sonorité très agréable, mais discrète. Le volant tombe parfaitement en main et actionne une direction très précise quoique offrant un retour trop artificiel. La commande de boîte à six rapports pèche quant à elle par son côté accrocheur. Vu ses dimensions et sa masse de plus de 1,8 tonne, l'Insignia OPC n'est pas du genre hyperagile sur un parcours sinueux. Elle n'en reste pas moins une berline sportive très efficace. Puissante et souple, l'Insignia OPC sait aussi faire montre d'une stabilité à toute épreuve.

L'Insignia OPC est le premier produit maison capable de faire la nique à des sportives de renommée coûtant au moins le double de ses 43.900 euros (en 4 portes). Reste à voir si le père de famille sportif sera séduit par ses performances et son agrément de conduite ou si, avant tout, il préférera s'afficher dans une voiture au logo plus prestigieux.

Dans cet article : Opel, Opel Insignia

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER

Les concurrentes