Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Offre Black Friday : -20% sur votre abonnement annuel !

J'en profite

Reportage / Mini Panamericana – Jour 3 – Beauté aride de la Patagonie

Troisième jour sur la Mini Panamericana. Aujourd’hui près de 900 km au programme avec la traversée pure et simple du pays, de part en part pour rejoindre l’océan Atlantique et poursuivre notre descente vers la Terre de Feu.

Sommaire :

Au petit matin, nous quittons la ville de Sans Carlo de Bariloche et le lac d’Huapi aux eaux si calmes. Le GPS de notre Countyman indique une route de près de 900 km à parcourir. Autant dire que sur des routes de montagnes, nous n’arriverons pas avant la nuit. En quelques kilomètres, la végétation généreuse qui enserrait la lac d’Huapi aussi rapidement que les températures s’écrasent pour ne plus afficher que – 5C°. C’est de la caillasse qui apparaît jusqu’aux creux des vallées et les arbres sont rares. Hors, nous évoluons entre 500 et 1000 m d’altitude. Curieux car chez nous, il faut près de 2000 m d’altitude pour que la végétation disparaisse. Et bien, contrairement à ce qu’on apprend à l’école, tout dépend des conditions. Plus elles sont difficiles, plus les arbres s’effacent rapidement lorsqu’on monte en altitude. Si bien qu’en Amérique centrale, on peut dépasser les 3000 m et toujours voir des arbres.

Qualité d’essence

A peine partis, il nous faut déjà remplir le réservoir. Ce qui nous semble en en fait assez rapide compte tenu de la faible distance parcourue la veille. Mais ça s’explique : la piètre qualité de l’essence (faible indice d’octane et souffre en trop grande quantité) fait grimper en flèche la consommation. Quoi qu’il en soit, l’entrée en Patagonie est grandiose : des montagnes enneigées enserrent de vastes plaines arides parfaitement planes où paît le bétail. C’est d’ailleurs là une spécialité de la Patagonie: les boeufs, les moutons ou les chevaux vont la fierté des Argentins, secteur dans lequel il sont mondialement reconnus. Cela dit, en plein hiver, on se demande tout de même ce que les bêtes peuvent trouver à manger car l’aridité est telle que les vastes étendues n’ont qu’une seule couleur : le jaune.

De virages en lignes droites

Escarpée dans un premier temps, cette Patagonie se fait de plus en plus plate. L’altitude reste, mais les plaines s’élargissent pour compter plusieurs dizaines de kilomètres entre les massifs. Ce qui du coup transforment les routes tournicotantes en interminables lignes droites où on ne croise âme qui vivent. Ça et là, on est surpris de tomber sur un village qui surgit de nulle part. Et dont la population est toute entière vouée à l’élevage agricole. Les Mini tiennent le coup lorsque la rudesse du climat a littéralement grignoté le bitume comme une souris grignoterait un gruyère. La suspension reste prévenante, le tricylindres (1.5) généreux en couple et la boîte automatique, bien que transversale, est étonnante de douceur. On se demande simplement pourquoi la grande horloge centrale abrite un si petit écran de navigation. Chez Mini, on ne s’en cache pas, on aurait voulu faire plus grand, mais la technologie ne le permettait pas. Clin d’oeil et petit mot glissé : « patience, c’est pour la prochaine génération, cette fois on pourra le faire »... La grande distance à parcourir nous avait mis la puce à l’oreille et nous n’atteignons la ville côtière de Comodoro Rivadavia que vers 22h, soit 14 heures après notre départ. Mais sans la moindre impression de lassitude, tant la nature qui s’offre à nous est grandiose, généreuse et puissante.

Suivez notre périple sur les réseaux sociaux :

Page Instragram du Moniteur Automobile

Page Facebook Moniteur Automobile

Page Instagram de Mini

Mini Panamericana - tout notre reportage

Episode 1 - Santiago - Tremuco

Episode 2 - Tremuco - San Carlos de Bariloche

Dans cet article : MINI, MINI Countryman

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.