Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / McLaren GT : Grand Tourisme... ou presque

Spécialiste de la sportive puissante et légère, McLaren s’est récemment mis en tête de séduire un public plus large. Heureusement, Woking ne parle pas (encore) de SUV. Mais de la GT, qui allierait qualités dynamiques avec aptitudes au long cours. Ou comment les notions de confort et d’aspects pratiques sont réinterprétées à la sauce anglaise.

  • Avis Rédaction 14.55 /20

Sommaire :

En 2011, il y a 11 ans déjà, McLaren se lançait seul dans l’univers du supercar, avec sa marque propre. Certes, auparavant, Woking avait déjà collaboré avec BMW pour sa fabuleuse F1 V12 (1993-1998) et avec Mercedes-AMG pour ses SLR (2003-2010). Mais la MP4-12C était la première sportive badgée 100% McLaren. La marque lançait alors tout son savoir-faire acquis en matière de coque en carbone depuis 1981 sur ses formule 1, quand la MP4, développée par John Barnard, fut la première F1 en carbone lancée en Grand Prix. 10 ans de carrière pour ses modèles de route, c’est court et pourtant, au cours de cette décennie, de l’eau a coulé sous les ponts et la gamme – bien que toujours orientée vers la légèreté et la performance pure – s’est diversifiée, jusqu’à envisager une GT presque confortable. Dévoilée fin 2019 mais essayée fin 2020 en pleine pandémie, cette GT qui nous occupe ici doit donc tenter de séduire un public moins «radical». Car, dès lors qu’on aborde la polyvalence en parlant d’un coupé (ou d’un cabriolet) de sport, le sac de golf semble être devenu la norme d’approbation. Or, chez McLaren, ce sac ne rentrait nulle part jusqu’ici! Ainsi donc, ce nouveau modèle serait clairement celui des golfeurs – tant qu’à parler discipline sportive, à quand une McLaren pour cycliste? – mais aussi et surtout celui qui offre le meilleur confort à tous les niveaux, sans pour autant dénaturer l’aura ni le caractère sportif réputé de l’insigne de Woking. Sans surprise, la GT a donc pris un peu d’embonpoint par rapport aux autres modèles de la gamme –  elle mesure presque 4,7 m de long – mais n’en a pas pour autant perdu toute sa ligne. Donnée pour 1.530 kg (en ordre de marche) sur la balance, elle figure toujours parmi les poids légers de son espèce, grâce notamment à son châssis composé d’une cellule centrale en fibres de carbone (voir plus loin). Alors, ce caddie  rapide des green prestigieux: à la hauteur du blason?

  • V8 docile et furieux à la fois
  • Comportement dynamique réjouissant
  • Commandes sans filtres
  • Confort de marche global un peu juste (pour une GT)
  • Coffre biscornu et peu pratique
  • Équipement basique (navigation, confort...)

Dans cet article : McLaren, McLaren GT

NEWSLETTER