Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / McLaren 570S : la perfection au quotidien

Maintenant qu’il a atteint les sommets, McLaren change de trajectoire pour conquérir une clientèle plus large. Il s’équipe pour cela des coupés 540C et 570S, de nouvelles armes à la portée d'un plus grand nombre.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.39/20

Sommaire :

Le concept

Si le nom de Bruce McLaren, père fondateur de la marque, résonne dans les paddocks de la F1 depuis 1963, l’existence de McLaren dans l’industrie automobile est en réalité beaucoup plus récente. Hormis la légendaire McLaren F1, produite à une centaine d’unités entre 1993 et 98, la production en série – mais toujours par la main de l’homme – débute en 2011, avec la McLaren MP4-12C. Très vite, elle est remplacée par la plus sexy 650S dont on connait déjà plusieurs variantes. Entre temps, l’hypercar P1 a aussi vu le jour.

Chez McLaren, on a bien compris qu’il ne suffisait pas de faire la course à la puissance pour récolter les lauriers. La conquête de la clientèle passe aussi par une offre plus accessible, au propre comme au figuré. Une mission confiée aux McLaren 540C et 570S, un coupé décliné en deux niveaux de puissance : 540 et 570 ch donc. C’est le plus puissant qu’il nous est aujourd’hui donné d’essayer.

  • Moteur époustouflant, équilibre naturel
  • Visibilité sur la route, précision du volant
  • Confort et efficacité de la suspension
  • Réglages des sièges électriques à revoir
  • Système Multimédia à enjoliver
  • Tarif des options

Ce qui change

La 570S reprend la cellule monocoque en carbone de sa grande sœur 650S et ses dérivés, mais elle est ici davantage creusée dans ses parois latérales, ouvrant le passage sur 8 cm supplémentaires à hauteur des pieds. Une adaptation bégnine qui prend tout son sens au quotidien. L’habitacle est aussi 11 cm plus long en vue d’offrir plus d’espace au dos des sièges, tandis que la console centrale est désormais flottante et en deux parties, libérant le passage vers un espace de rangement autrefois difficile d’accès.

La 570S se veut aussi et surtout plus accessible par son prix : 184.500 €, c’est 50.000 € de moins qu’une 650S. Pour cela, McLaren a procédé à des coupes budgétaires : réduction du nombre de pièces en carbone, remplacement de la suspension ProActive Chassis Control inspirée de la F1 par une architecture plus traditionnelle avec barre antiroulis avant et arrière, et une limitation de la puissance du 3.8 V8 biturbo à 570 ch et 600 Nm. Pour la première fois, il est couplé à un Stop&Start de série qui participe à réduire la consommation à 10,7 l/100 km.

Comment ça roule?

Si McLaren a voulu sa 570S plus fonctionnelle au quotidien, elle reste une arme redoutable, à peine moins performante que sa grande sœur 650S : 3,2 s sur le 0 à 100 km/h et 328 km/h en vitesse de pointe ; c’est respectivement 0,2 s et 5 km/h en retrait. Le couple camionesque propulse l’engin d’un seul élan depuis le régime de ralenti jusque la zone rouge à 8500 tr/min. La boite enquille les rapports et le V8 répond sans délai. L’amortissement de la 570S n’est pas aussi abouti que celui de la 650, mais il n’en demeure pas moins très confortable. Il absorbe les plus grosses déformations sans difficulté et autorise même de relever la garde au sol de 4 cm en roulant et jusqu’à la vitesse de 60 km/h si l’obstacle est trop imposant. Grâce à une répartition des masses 42/58, le train avant est léger et incisif. Il répond sans délai aux injections du pilote dans le volant, dont la consistance évolue selon les différents modes de conduite (Winter, Normal, Sport et Track). La direction est précise et transmet la moindre imperfection de l’asphalte. De quoi placer le nez de la McLaren au millimètre, le tout avec une excellente visibilité grâce au poste avancé.

Budget/équipement

Le tarif de la McLaren 570S débute à 184.500 € ; c’est 50.000 € de moins qu’une 650S. L’entrée de gamme 540C fait encore mieux puisqu’il est annoncé à 162.750 € ; Il devra pour cela se passer de freins à disques en carbone céramique qui resteront disponibles en option (9.140 €). Plus routière que pistarde, la 570S offre toujours la possibilité d’opter pour des sièges Racing en carbone empruntés à la P1 (6.290 €). Ils permettent de réaliser une économie de 15 kg et offrent un meilleur maintien aux épaules. Ils pénalisent en revanche la visibilité sur la route du fait qu’ils sont fortement inclinés vers l’arrière et non réglables. On leur préfèrera les sièges électriques dont le système de réglages mériterait d’être revu et corrigé. Plusieurs Pack Carbone sont également proposés en vue de compenser la réduction du nombre de pièces dans ce matériau noble (à partir de 6.940 €).

Les concurrentes

En ramenant la puissance du V8 à 570 ch, McLaren cherche à démocratiser l’accès à sa gamme de supercars. Ce qui rend le rend plus concurrentiel face aux grands constructeurs, Audi en tête avec son coupé R8 (540 ch : 164.800 €, 611 ch : 186.500 €), ou la Lamborghini Huracan (610 ch : 205.095 €), sans oublier la plus populaire de toutes et probablement la plus utilisable au quotidien, la Porsche 911 Turbo (520 ch : 169.158 €, S 560 ch : 201.586 €).

Notre verdict

Sans perdre en efficacité, la 570S démocratise l’accès à la gamme McLaren et améliore le confort pour encourager les propriétaires à un usage quotidien. Dommage que le système multimédia reste en dessous des standards proposés par la concurrence. Une faiblesse à corriger absolument si l’objectif est de conquérir une clientèle plus large mais certainement pas moins exigeante.

Fiche technique

Moteur: V8, 3799 cm³

Puissance: 570 à 7400 tr/min

Couple: 600 Nm de 5000 à 6500 tr/min

0-100 km/h: 3,2 s

Vitesse maxi: 328 km/h

Consommation mixte: 10,7 l/100 km

Rejets de CO2: 249 g/km

Prix de base du modèle: 184.750 €

 

 

Dans cet article : McLaren, McLaren 570S