Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mazda 3 SkyActiv-D 1.5 : C’est pas trop tôt !

Il aura fallu le temps ! Cela fait presque 3 ans que l’on attendait un Diesel d’entrée de gamme sous le capot de la Mazda 3. C’est maintenant chose faite avec le 1.5 SkyActiv-D.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Très joliment présentée (comme toutes les Mazda d’ailleurs, et tant pis pour la subjectivité), la Mazda 3 est une voiture pleine de qualités. Le hic, c’est qu’elle n’était jusqu’à présent disponible en version Diesel qu’avec un gros 2,2 litres de 150 ch plutôt défavorisé sur le plan fiscal. Découvert à bord de la Mazda 2 puis du CX-3, le moteur 1.5 SkyActiv-D arrive enfin sous le capot de la Mazda 3.

  • Moteur très onctueux
  • Silence de fonctionnement
  • Dotation de série
  • Manque de punch après 3.000 tr/min
  • Consommation décevante
  • Bruits de roulement

Ce qui change

Outre l’arrivée du nouveau Diesel SkyActiv-D 1.5 (105 ch – 270 Nm de 1600 à 2500 tr/min), disponible aussi en association avec une boîte automatique à 6 rapport (1.500 € de supplément), la Mazda 3 peut désormais recevoir de nouvelles jantes en alliage gris sombre de 18 pouces et se doter d’une nouvelle sellerie cuir/velours noire avec surpiqures rouges.

Comment ça roule ?

À la mise en marche, première bonne surprise, le quinze-cents fait preuve d’une remarquable discrétion, tant sonore que vibratoire. C’est là l’avantage d’un rapport volumétrique très faible (14,8:1) combiné au Natural Sound Smoother, un amortisseur dynamique intégré entre le piston et la bielle. Le bilan acoustique reste tout aussi bon une fois en route. Voilà qui d’emblée suscite naturellement l’envie de mener ce moteur en douceur. En conduite plus soutenue, le bilan est un peu plus mitigé : à l’approche des 3.000 tr/min, il n’y a plus grand-chose sous la pédale de droite. Côté consommation, nous nous attendions à mieux. Certes, au départ de l’essai, le totalisateur n’affichait que 300 kilomètres, ce qui est fort peu pour un Diesel. Ceci explique peut-être cela. En attendant, une moyenne de 6,1 l/100 km au terme d’un long parcours autoroutier effectué en respectant toujours les limitations de vitesse (en l’occurrence de 90 à 130 km/h), cela est loin d’être exceptionnel. Sur un parcours davantage routier et périurbain, l’appétit est descendu à 5,4 l/100 km. C’est honnête, mais on est loin des 3,8 l/100 km (99 g/km de CO2) annoncés. Notons enfin que ce moteur respecte la norme Euro 6 sans recourir à un dispositif de post-traitement des NOx.

Budget/équipement

Les tarifs débutent à 22.540 €. Ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur marché dans le segment mais la dotation est complète. L’entrée de gamme Skydrive propose notamment le freinage automatisé en ville, les jantes alu 16 pouces, la clim’ automatique bizone, la connexion Bluetooth, le régulateur de vitesse et le MZD Connect. Le haut de gamme Skycruise (26.895 €) ajoute le contrôle de l’angle mort, les jantes de 18 pouces, la caméra de recul, les phares bixénon, les feux diurnes à LED, l’accès-démarrage mains libres, les capteurs de pluie et de lumière, le système audio Bose, le siège conducteur électrique, la sellerie en cuir avec sièges chauffants à l’avant et le GPS. A noter aussi la Sense Edition basée sur la Skydrive et dotée du Tech Pack mais avec un avantage client de 795 €.

Les concurrentes

La Mazda 3 appartenant au très volumineux segment C, ses rivales sont évidemment très nombreuses : Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDM 115 (23.110 €), Audi A3 1.6 TDI 110 Attraction (26.055 €), Ford Focus Econetic (23.450 €), Honda Civic 1.6 i-DTEC S (22.190 €), Nissan Pulsar 1.5 dCi Visia (20.790 €), Opel Astra 1.6 CDTI Ecoflex (22.225 €), Peugeot 308 1.6 BlueHDi (21.100 €), Renault Mégane dCi 110 (23.500 €), Seat Leon 1.6 CRTDi (21.100 €), Skoda Octavia 1.6 CRTDi (22.240 €), Toyota Auris 1.6 D-4D (23.550 €) et Volkswagen Golf 1.6 CRTDi (23.775 €).

Notre verdict

L’arrivée d’une motorisation Diesel d’entrée de gamme devrait permettre à la Mazda 3 de séduire un plus large public. Davantage tourné vers le confort que la performance, ce moteur à quelque chose de tranquillisant. On l’aurait cependant préféré aussi sobre que ne l’annonce le constructeur.

Dans cet article : Mazda, Mazda Mazda3