Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Maserati GranTurismo MC Stradale

Avec son V8 poussé à 450 ch et son châssis affûté comme un rasoir, le coupé MC Stradale est l'héritier direct des GranTurismo Trofeo et GT4. Ou quand la piste descend sur la route.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Comme les Ghibli Cup ou GranSport MC Victory qui l'ont précédé, le coupé GranTurismo MC Stradale emprunte beaucoup aux versions conçues pour la piste. Le coupé GranTurismo MC Stradale est équipé de la boîte robotisée à simple embrayage, dont la gestion électronique a reçu un traitement sur mesure. Désormais, l'interface présente non plus deux, mais trois modes de fonctionnement : Auto, Sport et Race. Le mode Race intègre une fonction de rétrogradage automatisée. En pratique, il suffit de maintenir enfoncée la palette de descente des rapports lors d'un gros freinage pour voir chacun des rapports redescendre au meilleur moment.

Les vocalises rauques du V8 ne manquent pas de se manifester dès le premier tour de clé. En route, la GrandTurismo Stradale reste étonnamment confortable pour un modèle d'une telle trempe : sa suspension ne percute pas et le rembourrage des sièges se montre suffisant pour envisager un parcours autoroutier. Petit plus : bien que calqués sur ceux du modèle de course, les baquets présentent un ajustement du dossier qui permet de trouver une position de conduite idéale. À la sortie de l'autoroute, il est grand temps de passer à la vitesse supérieure.

Le mode Race enclenché, la MC Stradale devient bestiale. Son V8 gronde et hurle sans retenue, tandis que les accélérations sont météoriques. L'engin est catapulté d'un virage à l'autre. Chaque montée de rapport s'accompagne d'un solide coup de pied aux fesses, une caractéristique qui ne manque de rappeler le mode Corsa d'une Lamborghini Gallardo, mais surtout d'engendrer une certaine instabilité sur les forts appuis. La faute à l'amortissement qui, visiblement, est insuffisamment taré, ce que vient d'ailleurs confirmer une portion bosselée avalée à vive allure où l'on perçoit quelques déhanchements incontrôlés, voire du flottement.

100% plaisir, la GranTurismo MC Stradale tient toutes ses promesses. Malgré un mode Race qui commande parfois un peu trop brutalement la boîte robotisée, ce coupé hautes performances garantit une efficacité et un équilibre auxquels bien des sportives ne peuvent prétendre. Voilà un coupé au caractère bien trempé et qui, entre nous, encaisserait bien plus que les 450 ch du V8 de 4,7 litres.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1494 du 30 mars 2011.

Dans cet article : Maserati, Maserati GranTurismo

NEWSLETTER

Les concurrentes