Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Lotus Evora IPS

Parce qu'il est des contrées où jouer du levier reste une corvée, Lotus propose une boîte automatique «intelligente» pour son Evora. Avec, comme pour le V6, le support de Toyota.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 0.00/20

Sommaire :

En attendant l'Esprit, qui, elle, aura vraisemblablement droit à une boîte robotisée à double embrayage, l'Evora se contente d'une unité classique à convertisseur hydraulique. Il s'agit en fait de la boîte Toyota/ Lexus (d'origine Aisin) à 6 rapports. Les ingénieurs d'Hethel se sont tout juste contentés de revoir le logiciel (mais pas l'étagement) et d'imaginer un système «Shift-by- Wire». Plutôt que de conserver le levier coulissant, peu engageant, il est vrai, dans un habitacle de sportive, les hommes de Lotus ont préféré travailler avec un ensemble de boutons (P, R, N, D et Sport) implantés au pied de la console centrale et couplés à des palettes attachées au volant. Bien vu. Le tout a bel aspect et l'agrément est au rendez-vous, avec des changements de mode très réactifs (pour passer de D en R, par exemple).

En mode D (tout automatique), la boîte gère plutôt bien les choses. À la fois douce et prévoyante, elle s'adapte au mode de conduite du moment et change de rapport avec intelligence (rétrogradage au freinage) et précaution (maintien des rapports dans les virages). D'une simple pression sur une palette, le conducteur reprend instantanément la main sur la gestion. Pour envisager les choses de manière un peu plus dynamique, Lotus a prévu un mode Sport. Ici aussi, un coup de palette suffit pour passer en «manuel». Plus rapide dans ses exécutions, la boîte abandonne alors une partie de ses protections... mais peine toujours à se montrer convaincante tant à l'accélération qu'à la décélération.

Facturée 1.830 euros sur une Evora «de base» (vendue 61.810 euros), la boîte IPS (indisponible sur l'Evora S) apporte un léger surcroît de confort dans le cadre d'une utilisation exclusivement urbaine ou décontractée. Pour le plaisir de conduite et l'efficacité, rien n'a changé. C'est toujours vers la boîte manuelle (de préférence à étagement Sport resserré) qu'il faut se tourner. 

Dans cet article : Lotus, Lotus Evora

Les concurrentes