Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Lexus CT 200h

Pour son entrée dans le segment des compactes premium, Lexus ambitionne d'offrir une alternative hybride aux amateurs de Diesel performants.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

De prime abord, on se dit que ceux pour qui le plaisir de conduire constitue une priorité ne risquent pas d'être très excités à l'idée de prendre le volant d'une Lexus utilisant la chaîne cinématique de la Prius. Pour ce faire, le Japonais a exacerbé les différences entre les trois modes d'utilisation Eco, Normal et Sport via un interrupteur rond baptisé Drive Mode Selector. La principale différence par rapport aux Prius et Auris concerne le châssis.

C'est dans les environs de Paris que Lexus nous avait conviés pour cette première prise en mains. Nous commençons ce test en mode Eco et retrouvons tout de suite l'impression d'être au volant d'une Prius avec une pédale de gaz réticente à l'enfoncement (à moins d'insister). En mode Normal, l'accélérateur réagit de manière bien plus alerte, tandis qu'en Sport, le moteur thermique (s'il fonctionne, évidemment) grimpe plus haut dans les tours, la direction se fait plus consistante et l'ESP recule son seuil d'intervention. La sensation d'avoir affaire à une boîte CVT (le moteur monte dans les tours avant que l'accélération ne se fasse vraiment ressentir) exige un minimum d'habitude. Sur les départementales, la CT 200h a su faire montre d'un comportement particulièrement dynamique et sportif, au détriment toutefois du confort, par la faute d'un amortissement plutôt raide.

De 28.900 à 31.600 euros (voire 40.740 euros pour la version full option), la CT 200h n'est pas donnée, mais elle bénéficie d'une dotation de série complète, de même qu'elle a droit à la prime fédérale de 15% (du moins jusqu'à fin 2011), plafonnée à 4.550 euros. Le constructeur insiste également sur les faibles coûts d'utilisation et sur le fait qu'en usage professionnel, la CT 200h est déductible à 90%, ce qui n'est pas à dédaigner. En Europe, Lexus espère écouler 20.000 modèles par an, ce qui devrait augmenter le volume total de la marque de 60%! À première vue, cette CT 200h a suffisamment d'atouts en main pour concrétiser ces ambitions.

Dans cet article : Lexus, Lexus CT