Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Jaguar XJ

Avec la XJ, Jaguar veut à nouveau écrire l'histoire, comme en 1967 avec la première du nom. La technique peut y contribuer, mais c'est esthétiquement que cette nouvelle XJ entend faire la différence.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Fini le style classique et l'architecture 3 volumes : la XJ devait se démarquer résolument de ses rivales et se reconnaître au premier coup d'oeil. Ses phares effilés mettent en valeur l'imposante calandre nid d'abeilles qui fait clairement référence à celle de la XJ originelle. Le capot porte des plis puissants annonçant la courbe du toit. Cette ligne typée «coupé» est encore accentuée par un toit panoramique (sur toutes les versions) en verre teinté sombre seulement interrompu par une «traverse latérale » juste avant les vitres arrière. Sur la partie verticale du couvercle de coffre, on ne trouve plus qu'un logo Jaguar stylisé ainsi que, si le client le souhaite, les lettres XJ qui adoptent également un graphisme très fluide. Avec une longueur de 5,12 m, la XJ est 5 cm plus longue que sa devancière, alors que son empattement reste à 3,03 m.

À l'intérieur, la XJ associe high tech et tradition, ce qui est parfois dérangeant, surtout lorsqu'il faut attendre que les écrans numériques s'allument. L'habitacle fait la part belle à de nombreux matériaux «classieux » et de qualité, même si le constructeur semble parfois avoir lésiné ici ou là. Les incrustations de bois, par exemple, présentent un aspect trop plastique, alors qu'elles sont pourtant authentiques. Sur la route, la XJ se comporte à peu près comme l'ancienne : elle se montre bien plus légère à conduire que ses dimensions imposantes ne le laissent augurer tout en se montrant vive (y compris en Diesel) et suffisamment confortable. Attention toutefois aux jantes de 20 pouces, qui sont, à notre sens, superflues si l'on n'opte pas pour le moteur à compresseur. Elles dégradent sensiblement le confort, du fait d'un filtrage nettement moins bon des petites inégalités rapprochées. Le plus important demeure cependant que la XJ, malgré ses dimensions de limousine, est une voiture dont on aime prendre le volant, parce qu'on sait qu'elle ne déçoit pas ceux pour qui le plaisir de conduire demeure un paramètre important.

Commercialisée à des prix compris entre 79.800 euros (3.0D, finition de base) et 146.000 euros (Supersport 5.0 V8 longue à compresseur), la XJ est aujourd'hui à même de rivaliser avec ses concurrentes. Elle peut leur opposer un équipement de base plus généreux et constitue une offre originale dans la catégorie des limousines grâce à son style «coupé» qui camoufle habilement son gabarit important. Avec sa structure et sa carrosserie en aluminium, elle peut se targuer de bonnes performances et d'une consommation raisonnable (surtout en Diesel), alliées à un comportement vif et gratifiant.

Dans cet article : Jaguar, Jaguar XJ

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Les concurrentes