Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essais blog / Que pensez-vous du Hyundai Santa Fe ?

Clone du Kia Sorento, le Santa Fe adopte les récents canons stylistiques chers à Hyundai. Notre rédacteur en chef, Xavier Daffe, a passé une semaine avec la version Diesel… depuis disparue du catalogue. Dommage ou pas ? Que faut-il en penser ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Signe des temps : entre le moment où on a pu réserver l’essai d’un Santa Fe Diesel chez l’importateur et le moment d’écrire à son sujet, il a disparu du site de la marque ! Impossible d’encore le configurer sur le site officiel. Renseignement pris, le quota a déjà été réparti entre les concessionnaires et il n’est plus possible désormais que de configurer les versions hybride et hybride rechargeable. Mais si le cœur vous en dit, il doit y avoir un stock chez quelques concessionnaires et si votre choix se porte sur cette version Diesel, vous ne serez pas déçus. Voici pourquoi. Reste donc à en trouver un exemplaire.

Chouette

Ah, cette vague de l’électrification qui emporte tout sur son passage ! Je ne dis pas qu’elle est inutile. Je dis juste qu’elle est omniprésente, étouffante. Or, sur un gros SUV comme l’est ce Santa Fe, un Diesel, c’est quand même pas mal… Par son couple généreux, sa faible consommation et son autonomie, ce Santa Fe ravira de fait les gros rouleurs et/ou ceux qui, par hobby ou pour raisons professionnelles, doivent tirer de lourdes charges.

Lancée à l’automne dernier, la version Diesel aura donc fait long feu. Et pourtant… Si j’étais aujourd’hui, en tant que particulier qui ne peut prétendre à aucune déductibilité, à la recherche d’un gros SUV du segment D, je le prendrais en Diesel plutôt qu’en «PHEV machin-bazar», qu’il faut sans cesse brancher à la moindre occasion sous peine d’une consommation d’essence devenant vite astronomique… Or, avec ce moteur 2.2 CRDI judicieusement nommé «Smartstream», le gros Santa Fe peut compter sur un 4 cylindres de 200 ch et surtout 440 Nm, accolé à une boîte automatique double embrayage DCT à 8 rapports. Le combo idéal ? Pas loin en tout cas, encore plus avec la transmission intégrale qui permet de voir venir le moment venu, que ce soit en termes de météo, de terrain (le Santa Fe 2020 adopte un sélecteur Terrain Mode, à la sauce Land Rover : snow, sand, mud) ou de capacité de remorquage.Ah oui, une dernière chose ; au terme d’une semaine d’essai, essentiellement autoroutier à allure «quasi légale», la consommation moyenne a rarement dépassé les 7,5/8 l/100 km. Avec à la clé une autonomie pouvant approcher les 900 km. Oubliée, la corvée de brancher son «SUVPHEV» tous les 30 km !

Au volant, on est… bien. Position de conduite idéale, sièges parfaits, chauffants et ventilés dans notre cas, l’habitabilité est royale, l’ergonomie globalement sans faille : un bouton par commande, c’est encore le meilleur système d’après moi. Seules les icônes trop petites sur l’écran tactile m’ont agacées. Pour le reste, la suspension (paramétrable Eco, Sport ou Confort) se montre conciliante et efficace, le silence bien réel à vitesse stabilisée, le coffre généreux (634 litres), la finition soignée et l’équipement de série (de sécurité et de confort) pléthorique. Et avec 4,78 m de long, le Santa Fe reste d’un encombrement raisonnable en ville. Que demander de plus ? Un badge Audi, BMW ou Mercedes ? Oui pour l’image et sans doute la valeur résiduelle. Mais à équipement égal, les 3 allemands sont assommés par leur prix final.

Dommage

Dommage donc qu’il n’existe plus qu’en stock, chez quelques dealers, ce Santa Fe Diesel. Et pour l’anecdote, dommage aussi cette finition «argentée» sur la console centrale. C’est beau la nuit. Mais en plein soleil, il vaut mieux avoir ses Ray-Ban sur le nez. Mais rassurez-vous elle n’est pas indispensable, elle fait partie du pack «Luxury & Sensation» qui comprend en plus les poignées de porte en chrome (oui, bof…), le toit ouvrant panoramique électrique (quelle luminosité !), les sièges en cuir Nappa (chouette), la finition suede intérieure, la calandre foncée et le volant en cuir perforé. 4000 € le tout. Et ça, c’est moins cool. Car là-dedans, on retient juste le toit ouvrant, a priori impossible à obtenir isolément. Dommage.

Et donc ?

Oui, on a aimé ce Santé Fe Diesel pour son confort, sa frugalité, son dynamisme, son look (ça, c’est personnel) , son rapport prix/équipement, son habitabilité. En version de base quasi toute équipée à moins de  54.000 €, ce 2.2 CRDI de 200 ch (AWD + boîte automatique, mais 51.999 € pour la version 2WD) est au même prix qu’un Audi Q5 40 TDI quattro s tronic (204 ch/52.650 €), un poil plus cher qu’un BMW X3 xDrive 20d Steptronic (190 ch/50.250 €) ou qu’un Mercedes GLC 220 d 4Matic 9G-Tronic (194 ch/52.151 €). Mais collez-leur tous les équipements dont dispose de série ce Hyundai, offrant de surcroît 5 ans de garantie sans limitation de kilométrage, et c’est une toute autre chanson…

Dans cet article : Hyundai, Hyundai Santa Fe

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER