Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

WRC et Rallye / Le Moniteur en Australie (5) : Abandon pour Neuville, sixième titre mondial pour Ogier

Thierry Neuville a tout donné lors de la dernière journée du rallye d’Australie. Jusqu’à une double erreur, un crash et un abandon comme résultat. Bref, c’est un nouveau titre mondial pour Sébastien Ogier.

Sommaire :

C’est donc l’obtention d’un sixième titre consécutif pour le Français Sébastien Ogier, un résultat qui s’inscrit dans le sillage des neuf victoires remportées par Sébastien Loeb. Ogier, qui voulait jouer avant tout la carte de la sécurité en Australie, a donc mis la main sur cette couronne avec, de surcroît, un temps chrono de référence dans la dernière spéciale, la Power Stage.

Tänak se crashe aussi

Ogier a pu se permettre cet effort supplémentaire et donc ce temps scratch car, Ott Tänak a créé la surprise et du abandonner. Le Français, qui avait commencé le rallye avec 3 points d'avance sur Neuville et 23 sur Tänak, était déjà bien assuré de son sixième titre avant la fin de la partie.

Neuville avait assuré 22 spéciales lorsqu’il a commis une double faute avec sa Hyundai i20 en frappant violemment un arbre. Pièce de suspension cassée et… game over pour le Belge ! Tänak (Toyota Yaris), qui avait aussi une prétention au titre et qui s'est également battu pour la victoire avec son coéquipier Jari-Matti Latvala, a connu la même mésaventure lors de la spéciale suivante. Ce qui a immédiatement mis un terme aux spéculations qui alimentait d’un des Championnats du Monde les plus excitants de tous les temps.

Titre constructeur pour Toyota

Latvala a remporté le rallye et il faut noter la belle prestation de Haydon Paddon, même si  cette deuxième place pour le Néo-Zélandais ne constitue qu’une maigre consolation pour Hyundai, qui doit laisser le titre constructeur à Toyota.

Mads Ostberg a amené sa Citroën C3 sur la troisième place du podium, tandis que le multiple champion du monde, Sébastien Ogier, termine sixième.

L’adieu aux Ford

« Ce fut une saison très difficile » a déclaré Ogier à l'arrivée. « Mais avec ce qui s’est passé dans les deux spéciales de ce matin, avec les abandons de Thierry et Tänak, la bataille était terminée. Du coup, j’ai eu envie dans les derniers kilomètres de m’amuser avec la Ford. J'espère d’ailleurs que cette voiture ne me manquera pas trop » – Ogier roulera l’an prochain chez Citroën.

Autre question : Ogier a-t-il douté de ses capacités de victoires cette saison ? « Oui, à un moment donné, nous avons vraiment pensé que ce serait très difficile. Mais nous n'avons jamais abandonné. Mes félicitations à l'équipe, ils ont encore été les meilleurs cette année. Et un grand merci à Malcolm Wilson (le patron de M-Sport qui fournissait la Fiesta à Ogier, ndlr), je suis fier d’avoir roulé pour lui ».

Encore une fois vice-champion

Neuville doit, lui, se contenter pour la quatrième fois du titre honorifique de vice-champion du monde. Et, comble du comble, à chaque fois derrière Sébastien Ogier. « Ce n'est pas la façon dont nous voulions terminer ce rallye et cette saison, c'est sûr. Mais depuis notre crevaison et la grosse perte de temps de vendredi, nous savions que nous n'avions pas d'autre choix que d'attaquer. Tant qu'il y avait une chance de revenir, nous devions essayer. Certes, aujourd’hui, nous devions encore tout donner à nouveau. Nous n’avions plus rien à perdre. Lors de cette 22ème spéciale, les conditions étaient vraiment très mauvaises. Nous sommes allés trop vite, nous avons quitté la piste et heurté un arbre ».

Rendez-vous l’an prochain

Le sentiment de déception arrivera peut-être plus tard, mais Neuville reste positif dans ses déclarations : « c’était une excellente saison, mais aussi une très bonne publicité pour le sport. Nous avons probablement gagné des fans. Bien sûr, il est très regrettable que nous ayons raté le titre. Mais nous savions qu'un seul équipage pouvait le gagner et que deux d’entre eux (Neuville et Tänak, ndlr) reviendraient à la maison les mains vides. Félicitations à Sébastien pour son sixième titre. Nous allons réessayer l'année prochaine ».

Top 5 WRC 2018 :

1. Sébastien Ogier (Ford Fiesta), 219 p.

2. Thierry Neuville (Hyundai i20), 201 p.

3. Ott Tänak (Toyota Yaris), 181 p.

4. Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), 128 p.

5. Esapekka Lappi (Toyota Yaris), 126 p.

Classement final « constructeurs » :

1. Toyota, 368 p.

2. Hyundai, 341 p.

3. M-Sport (Ford), 324 p.

4. Citroën, 237 p.

Facebook: @alain.devos.18 / Twitter: @devos_alain / Instagram: @adevos12

PRIVATE LEASE

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.