Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Fiat 500 TwinAir

Fiat pousse le principe du downsizing à son paroxysme en offrant à sa 500 un nouveau moteur bicylindre TwinAir, très sobre mais plein de caractère.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Lorsque Fiat a mis fin, en octobre 2000, à la production de la 126P en Pologne, le moteur bicylindre a disparu du paysage automobile européen. Aujourd'hui, devant l'impérieuse obligation de réduire les émissions de gaz à effet de serre, Fiat redonne vie à cette architecture mécanique : avec seulement 2 pistons et autant de cylindres, on réduit les frictions mécaniques (surfaces de contact moindres) et on gagne du poids. Il s'agit du premier moteur développé dès le début pour être alimenté par le fameux MultiAir, le dispositif de levée variable des soupapes mis au point par Fiat.

Au démarrage, le moteur TwinAir laisse entendre un ronflement sympathique qui n'est pas sans évoquer le bruit d'un tricylindre. Bien que ce 875 cm³ soit équipé d'un arbre d'équilibrage contrarotatif pour compenser son déséquilibre naturel, il n'est pas exempt de vibrations au ralenti. Mais le phénomène ne prend jamais de proportions exagérées. Le fonctionnement relativement silencieux du bicylindre, associé à son caractère enthousiaste, fait que l'on en arrive rapidement à pratiquer des régimes assez élevés. Au point que nous avons souvent été confrontés au limiteur, qui intervient à un raisonnable 6000 tr/min. Voilà qui explique peut-être pourquoi l'ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne de 8,2 l/100 km à l'issue de notre essai, soit exactement... le double de la consommation normalisée !

Cette Twin Air est sans aucun doute la plus amusante des Fiat 500. Le 875 cm3 produit une sonorité sympa, pousse bien et ne vibre pas plus qu'un 4 cylindres, sauf au ralenti. Si la consommation normalisée est spectaculairement basse, nous nous posons cependant quelques questions quant à l'appétit réel de ce sympathique bicylindre turbo. Mais là, il est encore trop tôt pour émettre un jugement définitif.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1477 du 4 août 2010.

Dans cet article : Fiat, Fiat 500

Les concurrentes