Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Cupra Ateca: avantages et inconvénients

Le Cupra Ateca n’a pas manqué de séduire plusieurs membres de la rédaction, mais son positionnement reste encore une énigme pour beaucoup. Notre collègue Werner Van Kerckhoven – conducteur posé - ne l’a découvert que récemment.

  • Avis Rédaction 16.36/20

Sommaire :

Le concept de SUV sportif me fait, à tous les coups, lever les yeux au ciel. Désolé, mais c’est conceptuellement incompatible, ne serait-ce qu’en raison de leur centre de gravité plus élevé, garant de mouvements de caisse plus marqués, donc moins efficaces. Un Cupra Ateca, mais pour quoi faire ? N’interprétez pas mal mes propos : l’Ateca ordinaire est haut dans mon estime, un excellent véhicule en son genre. Le SUV compact ibérique est agréable à conduire, se révèle très spacieux à l’intérieur et n’est pas trop cher. Mais sportif ? Non, je ne l’associe pas à cela… En outre, je fais partie des personnes peu convaincues par la « nouvelle histoire » de Cupra, et ce n’est pas avec une offre SUV que cela changerait. Il n’est rien de plus qu’un dérivé sportif d’un modèle existant, comme c’est le cas depuis longtemps pour les versions Cupra de Leon et d’Ibiza qui ont précédé ce SUV. Alors pourquoi essayer de nous faire avaler le coup de l’exclusivité d’une marque à part entière ? Bref, c’est avec beaucoup de questions - et plus encore de scepticisme - que j’ai reçu les clés d’un Cupra Ateca gris foncé…

Sympa

Essai Blog / Cupra Ateca / Moniteur Automobile

Une chose m’a frappé d’emblée, ce SUV de 300 ch est étonnamment confortable : la suspension adaptative filtre très bien les inégalités. D’habitude, assurer un comportement dynamique à une voiture au centre de gravité élevé se fait rarement sans une rigueur excessive des liaisons au sol, or ce n’est pas le cas ici, malgré les jantes de 19’’ recouvertes de pneus à profil bas. Même la position la plus dure assure encore un toucher de route plaisant. De ce côté-là, le Cupra Ateca semble parfait pour une utilisation familiale quotidienne.

Le look assez bling-bling ne plaira pas à tout le monde, mais les accents cuivrés dégagent quelque chose et ont le mérite de l’originalité, même pour les jantes. C’est moins banal et grand public que du gris sur gris… D’une certaine façon, le Cupra Ateca me rappelle les premières Ibiza EVO, d’il a vingt ans : une déco bizarre, presque vulgaire, mais si bien assumée qu’elle en devient respectueuse.

Le Cupra Ateca ne fait pas qu’en mettre plein la vue, il assure aussi face au chrono. Le SUV réalise le sprint du 0 à 100 km/h en 5,6 secondes. Dans ma jeunesse, il fallait une Ferrari ou une Lamborghini pour causer cette langue-là ! Et en plus, ici tout se passe tout seul, presque trop facilement. Un petit SUV compact espagnol qui taille des croupières à la masse des berlines premium présomptueuses, ça plaît !

Dommage

Essai Blog / Cupra Ateca / Moniteur Automobile

Sur la voie publique en usage normal, le flamboyant Cupra Ateca retombe dans le tristement banal. Peu de sensations, rien de spécial… Il ne se distingue presque pas d’un Ateca de plus faible cylindrée, mais réclame toujours 10 l/100 km au moins pour nourrir son deux litres turbo. Du coup, et contrairement à mes habitudes, j’ai roulé en mode Cupra pratiquement tout le temps, juste pour profiter d’une sonorité plus virile.

En fait, Seat – pardon : Cupra – ne semble pas avoir creusé le développement des modes de conduite. Le mode Sport semble bien trop sage par rapport aux prétentions de l’engin. Il y a bien le mode Cupra avec toute la férocité supposée d'une telle boule de nerfs. Ce mode aurait d'ailleurs dû s'appeler Sport pour être plus démonstratif. Cupra a aussi prévu un ridicule programme « tout terrain »… Avec de telles jantes et de tels pneus, vous rigolez ?

Tous ceux qui me connaissent savent que je mets un point d’honneur à respecter les limitations de vitesse à tout moment et partout sur la voie publique. Or dans aucune des configurations d’écrans disponibles, je ne trouve la vitesse affichée suffisamment clairement et/ou de taille adéquate. Et l’affichage variable des cadrans numérique n’arrange rien. Bref, quand la technologie met le style avant l’efficacité… Avec un tel bolide, il est impératif de garder un œil sur le compteur…

Et donc

Le Cupra Ateca roule mieux que je ne l’avais prévu. Elle a un filtrage réussi et plus agréable au quotidien qu'une Volkswagen GTI. Et elle est plus originale. Mais si l’engin peut se montrer très rapide, la Cupra distille finalement peu de sensations la plupart du temps, ça manque de « caliente » pour un Espagnol prétendu endiablé ! Le plaisir est donc plutôt bourgeois. Je l'aurais apprécié plus proche d’une Renault Mégane R. S. que de celui d’une Golf R.

Dans cet article : Cupra, Cupra Ateca

Secrétaire de Rédaction Autogids