Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Citroën DS3 Racing, Ford Fiesta ST,Peugeot 208 GTi, Renault Clio R.S. etSeat Ibiza SC Cupra : 5 bombinettes au pied levé

Dans le contexte automobile actuel, revendiquer une âme de GTI relève presque de la gageure. Après une certaine désaffection du segment, on constate néanmoins depuis peu un léger retour aux affaires de ces sportives abordables, mêlant plaisir et passion.

Citroën DS3 Racing, Ford Fiesta ST,Peugeot 208 GTi, Renault Clio R.S. etSeat Ibiza SC Cupra : 5 bombinettes au pied levé #1

Sommaire :

Depuis quelques années, on note comme un léger retour en grâce des GTI compactes dans le créneau directement en dessous de celui de l’inamovible Golf. Référence de ces petites turbulentes, la Clio R.S. a réussi à persister au fil de ses générations successives, tandis que d’autres reviennent de loin.

A commencer par Peugeot, qui communique d’ailleurs en ce sens, en annonçant la «ré-génération» de la GTi avec la 208. Il est vrai que, dans la foulée de la mythique 205 GTI (1.6 puis 1.9), qui surfait sur la vague de la Turbo 16 en championnat du monde des rallyes dans les années 1980, les 206 GTi et 207 RC qui avaient suivi n’avaient guère fait grand bruit. De son côté, malgré la domination sans partage durant une décennie de Sébastien Loeb sur le rallye mondial en Citroën, la marque aux chevrons n’a paradoxalement jamais sorti que des fades Xsara et C4 VTS en marge de l’une ou l’autre Saxo un peu délurée, avant d’oser une DS3 Racing. Avec sa Fiesta ST, Ford n’en est pas à son coup d’essai, mais l’actuelle génération est la plus convaincante depuis longtemps. Jusqu’à quel point? Réponse dans les lignes qui suivent. Enfin, absente de ce comparatif pour des raisons indépendantes de notre volonté, la Polo GTI cède sa place à la Seat Ibiza SC Cupra, la marque espagnole ayant toujours tenté de revendiquer un brin de sportivité de plus que ses cousines germaines.

Mais comment justifier un tel regain d’intérêt pour ces petites sportives? La réponse est sans doute à chercher du côté de la notion de «vecteur d’image», même s’il est vrai que la simple évocation GTI a de plus en plus été jugée «politiquement incorrecte ». Or les nouvelles technologies font qu’il est aujourd’hui possible de proposer une GTI à l’appétit plus que mesuré. Elles sont aussi moins radicales, plus orientées vers le confort, la polyvalence et la sécurité (active comme passive). Les GTI d’aujourd’hui revendiquent certes un caractère sportif, mais elles véhiculeraient donc surtout une image de marque. Cet abandon du caractère radical qui prévalait autrefois au profit de plus de polyvalence se justifie bien entendu par le besoin d’élargir la clientèle potentielle pour accroître la rentabilité.

Rédigé par le