Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Citroën Berlingo 1.6 HDi 75 & 90 ch

Après 11 ans de vie, le Citroën Berlingo opère sa mutation. Comme pour le Kangoo de Renault, le changement de génération tire ce ludospace vers le haut et, surtout, vers le segment des monospaces avec tout ce que cela suppose de confort, de modularité ou

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Comme Renault avec le dernier Kangoo, Citroën franchit, avec le Berlingo II, une nouvelle étape dans l'évolution du ludospace. Dorénavant, il ne faudra plus le considérer comme un «vulgaire » utilitaire : sa plate-forme dérive étroitement de celle du C4 Picasso, dont il reprend également les épures de suspension et une partie du programme mécanique. Ce choix technique influence les qualités esthétiques du modèle comme son aménagement intérieur, qui profite d'un plancher plus haut et plus plat. Mais la vraie bonne nouvelle, c'est que le Berlingo II semble avoir conservé son excellent rapport prix/prestations.

Conduite : HDi 75 128/200 - HDi 90 132/200

Le seize-cents est décliné en 3 puissances : 75, 90 et 110 ch. Préférez le 90 ch, bien plus homogène. Vu son faible rapport poids/puissance, la variante de 75 ch doit quant à elle être réservée à une utilisation urbaine et périurbaine. À 5 rapports, les boîtes manuelles s'avèrent bien étagées, mais le sélecteur est malheureusement toujours aussi imprécis dans son guidage. La direction est différente selon qu'on a affaire au HDi 75 ou 90. Celle du 75 ch convainc davantage.

Sécurité : 148/200

Le nouveau Berlingo freine fort et longtemps. C'est bienvenu lorsqu'on entreprend de voyager avec toute la petite famille. Le comportement s'avère désormais plus proche de celui d'un monospace avec une efficacité globale plaisante. En virage, ce ludospace fait preuve de plus d'aplomb et ne se voit jamais perturbé dans ses trajectoires. Bien sûr, à ce niveau de puissance, la motricité ne cause aucun souci. La sécurité des occupants progresse logiquement, mais il faut mettre la main au portefeuille pour disposer d'airbags latéraux.

Confort : 144/200

Judicieux, l'amortissement procure aussi un excellent confort de marche. Certes, le Berlingo filtre sans doute un peu moins bien qu'un Kangoo, mais le bilan est tout à fait satisfaisant et même meilleur qu'à bord d'un Picasso. La déception vient en fait de l'habitabilité, qui ne progresse pas autant qu'attendu compte tenu de l'encombrement. L'insonorisation mérite par contre une mention particulière, surtout lorsqu'on la compare à celle du Kangoo.

Fonctionnalité : 144/200

Au contraire de bon nombre de monospaces compacts, le Berlingo n'impose pas de grimper à bord, on s'y assied tout simplement. La visibilité périphérique est globalement bonne compte tenu de la générosité des surfaces vitrées, sauf de trois quarts arrière, où les montants A gênent la vision. La modularité est en progrès, surtout lorsqu'on opte pour les trois sièges arrière individuels coulissants, rabattables et extractibles. Les espaces de rangement sont nombreux et vastes. L'ergonomie est simple et efficace. Bravo !

Budget : HDi 75 132/200 - HDi 90 140/200

Les HDi savent consommer raisonnablement, pour autant qu'on n'abuse pas trop de leurs ressources. Généreux, le réservoir de 60 l ménage en général une autonomie supérieure à 800 km. Pas mal ! Vendu pratiquement au même prix que son prédécesseur, le Berlingo offre un rapport prix/prestations/équipement correct, surtout la version de 90 ch, qui accède d'office à la finition Multispace. Enfin, la demande pour ce genre de véhicules est grandissante sur le marché de l'occasion.

Conclusion : HDi 75 696/1000 - HDi 90 708/1000

Moins utilitaire, plus monospace ! C'est en substance l'évolution que poursuivent les ludospaces en général et le nouveau Berlingo en particulier. Plus grand (plus lourd aussi), plus habitable (un peu), mais surtout mieux aménagé, plus confortable (surtout) et mieux équipé, il se profile plus que jamais comme un rival de taille pour le clan des monospaces compacts, qui souffrent d'une tarification de plus en plus élitiste. En voilà un qui n'a donc pas fini de séduire, en particulier les familles, qui apprécieront de surcroît que les prix restent inchangés à finition équivalente. C'est le beurre et l'argent du beurre ! En attendant de goûter à la puissante version de 110 ch, le HDi 90 constitue déjà un modèle très homogène dans le cadre d'une utilisation quotidienne.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1424 du 23 juillet 2008.

Dans cet article : Citroën, Citroën Berlingo

Les concurrentes