Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essai détaillé / BMW 530e xDrive Touring : Business case

La remise à niveau de la Série 5 a permis à BMW d’étoffer quelque peu son offre l’année dernière. Très prisée des indépendants et des sociétés, la 530e en a profité pour se convertir à la carrosserie Touring, et à la transmission xDrive. Le break «business» par excellence?

  • Avis Rédaction 15.60 /20

Sommaire :

Lancée à l’automne 2016, la BMW Série 5 septième du nom a bénéficié d’une légère remise à niveau l’année dernière. Au-delà des évolutions  de style – ciblées sur la calandre, les feux et les boucliers –, le constructeur en a profité pour étoffer son offre de versions. C’est ainsi que l’hybridation rechargeable qui était jusqu’ici réservée à la berline s’ouvre désormais aussi à la carrosserie break – on dit Touring chez BMW – de même qu’elle est maintenant combinable avec la transmission intégrale xDrive. La version 530e xDrive qui nous occupe aujourd’hui s’inscrit pile au centre de ce nouvel assortiment hybride, entre la 545e et son 6-cylindres à essence de 286 ch (uniquement disponible en berline malheureusement, voir notre essai dans Le Moniteur Automobile n°1750) et la 520e munie du 4-cylindres à essence «dégonflé» à 163 ch, récemment apparue dans la gamme.

  • Compromis confort/comportement
  • Rapport performances/consommation intéressant
  • Feeling des commandes préservé
  • Volume du coffre (légèrement) raboté
  • Tarif plutôt bien assaisonné
  • Mesquineries d’équipement

Dans cet article : BMW, BMW Série 5

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER