Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / BMW Série 3 Coupé et Cabriolet

La remise à jour du coupé et du cabriolet Série 3 est plus profonde qu'il n'y paraît : outre le remaniement des moteurs, d'importantes modifications «châssis» sont à relever.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.00/20

Sommaire :

Le restylage du coupé et du cabriolet Série 3 ne saute pas aux yeux. Les vraies évolutions sont plutôt à chercher sous la robe et notamment du côté des moteurs, qui, comme à l'habitude chez BMW, ont été remis sur le métier. Les mécaniques à essence bénéficient désormais toutes de l'injection directe (High Precision Injection). Bien sûr, les moteurs Diesel ont aussi fait l'objet d'améliorations, notamment le 25d. À côté de la nouvelle direction électromécanique (signée ZF), les coupés et cabriolets - et, par extension, toutes les Série 3 - bénéficient de nouveaux amortisseurs, dont le ressort de la soupape de fond a été remplacé par des lamelles en acier améliorant la gestion du passage de l'huile.

Au volant, ces nouveaux amortisseurs laissent un bilan plus convaincant. Auparavant trop détarés sur les basses vitesses, ceux-ci freinent désormais beaucoup plus efficacement les mouvements de la caisse, tout en assurant un filtrage tout à fait suffisant. En mouvement, la Série 3 gagne donc en précision et en agrément, une évolution à mettre aussi sur le compte de la nouvelle assistance de direction électromécanique. La boîte robotisée optionnelle change également la vie : véritablement éclairs, les passages de rapports s'opèrent dans un confort de tout premier plan tandis que les nouvelles palettes au volant (avec le système «M» c'est-à-dire à droite pour monter les rapports et à gauche pour rétrograder) autorisent une conduite très dynamique, voire une sortie sur circuit grâce à la promptitude de réponse de l'ensemble.

Voilà de nombreuses évolutions qui devraient permettre à ces deux modèles de la Série 3 de continuer leur carrière dans les meilleures conditions qui soient.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1469 du 14 avril 2010.

Dans cet article : BMW, BMW Série 3

Rédigé par le

Les concurrentes