Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

cote occasion

Obtenez dès maintenant et gratuitement la valeur d'une voiture d'occasion

estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Audi R8 Spyder

En découvrant le haut, une ultrasportive de qualité devient frivole en même temps qu'elle doit gagner en rigueur de conception. S'agissant de l'Audi R8 Spyder, en tout cas, aucun détail ne trompe.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Étonnamment facile à faire pivoter sur des charnières aussi discrètes que rigides, la très longue portière de l'Audi R8 Spyder est une invite à se laisser choir dans les coussins charnus des sièges en cuir Nappa. Vicelards par métier, nous avons recapoté sur l'autoroute pour vérifier sans attendre l'herméticité du toit souple. Et nous rendre à l'évidence : zéro point faible, le toit souple offre les mêmes capacités d'isolation phonique que le toit rigide du coupé.

À ciel ouvert, la lucarne arrière peut servir de premier écran antiremous. Un filet antiturbulences vient s'y ajouter en option; d'un seul tenant, il se place en un tournemain à l'aide de 2 poignées et s'avère superefficace. Pour peu que l'on ait pris la peine de relever les vitres latérales, bien sûr. La protection contre le vent et le froid est telle que nous avons grimpé, en bras de chemise, les cols de l'arrière-pays niçois sans nous rendre compte de la chute de température à 1000 m d'altitude (Vence). Avec, pour seule protection rapprochée, une simple casquette en coton vissée sur la tête.

Le Spyder capitalise sur le son du «multicylindre » en V ouvert (90°). Le vroum-vroum est ici plus à fleur de tympan parce qu'il déchire le plein air. Le doigté du pied droit vient vite. Et même du pied gauche, d'ailleurs, tant les pédales en alu sont bien disposées. Nous avons renoué avec la boîte robotisée R-tronic à 6 rapports. Mais c'est la première fois que l'occasion se présente de goûter à la boîte manuelle, bénéficiant elle aussi d'une procédure de démarrage canon «launch control». La R8 manuelle nous met sous la main une grille de sélection à coulisseau en inox «à l'italienne ». Le levier de vitesse métallique claque dans les gorges du double H... Le pédalier suggère le talon-pointe sans restriction. Fastoche... et hyperprécis.

A l'instar de la Ferrari (F430 et, ultérieurement, 458) et de la Lamborghini (Gallardo), le Coupé R8 à moteur central arrière était conçu pour être transformé en Spyder. Il s'agit donc moins d'une mutilation que d'une mutation du toit, capable de donner le meilleur de la conduite intérieure et du pilotage en plein air. 

Dans cet article : Audi, Audi R8

Rédigé par le

Les concurrentes