Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Audi R8 V10, Jaguar F-Type R, Mercedes-AMG GT S et Porsche 911 Turbo S : Grands crus

Avec son AMG GT S, présentée comme un véritable grand cru, Mercedes renoue avec l’élégance dans la catégorie des GT sportives. Une dégustation s’imposait, en compagnie de trois autres millésimes prestigieux.

Sommaire :

Si l’aura sportive d’une automobile se jugeait, comme aux temps jadis, à la seule longueur de son capot, l’AMG GT se poserait assurément en référence! Il est vrai que, depuis la SLR (élaborée en partenariat avec McLaren), les coupés prestigieux badgés de l’étoile cultivent cette caractéristique comme une véritable marque de fabrique… au risque, parfois, d’être rangés dans la catégorie des prétentieux. Qu’à cela ne tienne, l’AMG GT ne se prive pas de revisiter, en moins encombrant et avec davantage de goût à nos yeux, les proportions de la SLS, sa devancière. Mieux: alors qu’elle n’a pas retenu les spectaculaires portes papillon – jugées trop contraignantes par la clientèle et néfastes par les ingénieurs (trop de masse en hauteur, au détriment du centre de gravité…) –, elle n’en conserve pas moins l’allure d’un coupé d’exception, authentique supercar comme on dit dans le jargon de la jet-set, imparable pour capter toutes les attentions. Tout l’inverse, en somme, d’une Porsche 911 Turbo! Politique de gamme oblige, le plus puissant et le plus cher des coupés 2+2 de Stuttgart n’exhibe son vrai pedigree qu’à travers quelques détails. Bien sûr, les connaisseurs auront tôt fait de l’identifi er à ses boucliers plus échancrés, son spoiler arrière apparent, ses feux à diodes ou encore ses jantes spécifi ques, mais aux yeux d’un non-initié, la Turbo – et même la S dans ce cas-ci – reste une 911 à peu près comme les autres, sans plus ni moins d’exubérance. Dans la même veine, la Jaguar F-Type R se garde bien d’alourdir sa superbe plastique originelle par un quelconque appendice rapporté. Seul un oeil critique devinera – d’après la position des échappements notamment – que c’est le puissant V8 compressé qui se terre sous son capot. En attendant l’arrivée imminente de sa remplaçante dans les concessions – rappelons aux distraits que le nouveau modèle vient tout juste d’être dévoilé, au dernier salon de Genève –, l’Audi R8 vit certainement ses derniers moments de gloire médiatique dans ces pages. Loin d’être dépassé et toujours équipé d’un des moteurs les plus enthousiasmants de la production actuelle – le 5.2 V10 atmosphérique maison –, le coupé aux anneaux nous semblait encore tout à fait apte à rivaliser avec l’AMG GT S. Après coup, on se dit qu’il aurait même été dommage de se passer de l’Audi, notre exemplaire d’essai venu directement d’Allemagne nous ayant permis de tester, de justesse, le modèle dans sa configuration «de base», avec la boîte manuelle.

Rédigé par le