Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Audi Q5 2.0 TFSI : du souffle

La boîte robotisée S-tronic joue surtout sur le couple du 4 cylindres.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Quiconque cherche un Q5 à essence, n’aura d’autre choix que le 2.0 TFSI de 252 ch. Il n’y a pas même 10 ans, une telle puissance aurait évoqué des images sportives, mais pas cette fois. Bien sûr ce moteur possède un bon potentiel, ainsi qu’en témoignent les 6,3 s revendiquées par Audi pour le 0 à 100 km/h, mais en pratique, on le ressent à peine. En cause, la boîte robotisée S-tronic (standard), qui joue surtout sur le couple du 4 cylindres. Et comme les 370 Nm sont déjà là à 1600 tr/min, l’électronique n’est guère encline à rétrograder pour chercher les régimes élevés.

  • Suspension (pneumatique) soyeuse
  • Moteur plein et discret
  • Confort global
  • Prix élevé, options chères
  • Peu de sensations pour 252 ch
  • Consommation réelle élevée

Mais cela dérange beaucoup moins en Q5 qu’en A5 Coupé, car le SUV d’Audi est entièrement sous le signe du confort, particulièrement avec la suspension pneumatique pilotée. Sur la plupart des revêtements, c’est un vrai plaisir, tant le mode Confort rend doux le «toucher de route». Tout au plus les raccords de bitume des routes en béton qui sévissent encore dans certaines régions du pays font-ils pomper désagréablement le train arrière. La suspension pneumatique est d’ailleurs une des innombrables options qui propulsent le prix vers les sommets. Pour vous donner une idée: l’auto de notre essai, avec tous ses ornements et agréments, coûtait 85.000 €. On frôle l’hallucination.

Essais liés

Dans cet article : Audi, Audi Q5

Rédigé par le