Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Audi Q5 3.0 TDI, BMW X3 3.0d, Mercedes GLK 320 CDI & Volvo XC60 D5 : Formation contre X

La 6e année du X3 marque la fin d’un règne sans partage. BMW n’est plus le seul protagoniste – ou presque – au sein du segment qu’il a créé. Audi, Mercedes et Volvo montent à l’assaut de son fief. La première passe d’armes oppose le 3.0d aux Q5 3.0 TDI, GLK 320 CDI et XC 60 D5.

Sommaire :

Le génie de BMW, c’est d’avoir inventé le «4x4 de sport». Ça tombe bien, parce que le constructeur bavarois fit ainsi d’une pierre deux coups: voiler impudiquement son ignorance du domaine du vrai 4x4 de terrain et concevoir un substitut qui colle à son image de marque, laquelle est intimement liée au plaisir de conduire. Le Sports Activity Vehicle (SAV) n’a pas été imaginé sous d’autres auspices il y a 10 ans déjà. En gros format d’abord: celui du X5, qui arrivait tout de même 2 ans après le Mercedes ML, à l’allant certes moins dynamique. BMW reprenait l’initiative un cran plus bas dans la gamme en 2003: le X3 réussit à rendre la démarche du SUV premium plus socialement acceptable, en associant une idée du luxe et un caractère sportif indéniables à un format plus conforme à l’ensemble du parc des voitures particulières. Le SUV compact de luxe était né.

A ce jour, BMW aura eu le champ pratiquement libre pour faire du X3 un best-seller esseulé dans ce qui était encore un genre presque unique. La plupart des marques versées dans le (pseudo-) 4x4 compact, essentiellement asiatiques (ou assimilables) – qu’on ne prétende pas que, pour les citer tous, les Citroën C-Crosser/Peugeot 4007, Opel Antara ou Renault Koleos sont des purs développements européens! –, se sont confinées dans les modèles intermédiaires vendus à des prix moyens.

Plus chic, cher et ambitieux, le Land Rover Freelander 2 aura été, jusqu’ici, le seul compétiteur sérieux du X3. Sa panoplie de moteurs (un 6 cylindres en ligne Volvo 3.2 litres à essence et un 4 cylindres Diesel PSA-Ford 2.2 litres) le cantonne entre deux mondes, celui de la classe moyenne et celui de la moyenne sup’... Quoi qu’il en soit, le Freelander 2 Td4 (le 2.2 de 152 ch) a déjà affronté BMW dans nos colonnes lorsque le X3 sortit en version de base (2.0d, 177 ch). Le Land Rover devrait remettre ça dans le cadre d’un comparatif plus large réunissant des turbo Diesel de 2.0 à 2.2 litres; des 4 cylindres qui intéresseraient certes plus de clients potentiels que la présente joute.

Nous venons de traiter l’Audi Q5 2.0 TDI (170 ch) en essai «gamme». Nous attendrons néanmoins le mois d’avril pour pouvoir disposer du Mercedes GLK 220 CDI (170 ch) et rassembler ainsi les acteurs essentiels.